Monaco ne s’est pas foulé

49

Monaco ne s’est pas foulé

Monaco a assuré le coup vendredi en 32e de finale de Coupe de France, en s’imposant 2-1 face à Ajaccio. Radamel Falcao et Valère Germain ont inscrit les deux buts des Monégasques, qui restent donc engagés sur tous les tableaux.

Ce n’était pas la grande AS Monaco de la fin 2016, celle qui passait des 6-0 ou 7-0 à tour de bras. Pourtant, la réception d’un club de bas de tableau de Ligue 2 semblait parfaitement propice à ce genre de scénario, pour reprendre l’année de la meilleure des manières en Coupe de France. Mais Ajaccio, 15e en L2 (à cinq points de Laval, premier relégable), a réussi à ne pas subir les vagues rouge et blanc. Mieux que ça, les Corses ne repartent de Louis-II – vide, bien sûr – qu’avec une petite défaite 2-1 dans la musette.

De quoi laisser quelques regrets aux joueurs d’Olivier Pantaloni, qui ont obtenu une grosse occasion de 2-2 dans les 10 dernières minutes. Et Leonardo Jardim avait aligné une belle équipe, avec Bernardo Silva et Radamel Falcao titulaires, de même que Joao Moutinho ou Tiemoué Bakayoko. Kylian Mbappe a également été lancé d’entrée, ce qui a eu pour effet de laisser Valère Germain sur le banc. Mais ce changement est devenu assez récurrent pour Jardim, et ça n’a pas empêché le fils de Bruno d’inscrire le but de la qualification.

V. Germain: “Pas un grand match”

Pour autant, ce dernier n’a pas envie de pavoiser: “Collectivement, on n’a pas fait un grand match, regrette l’ancien Niçois sur Eurosport. On était loin dans les duels et dans l’impact, et même sur la qualité de jeu, au vu de ce qu’on a fait depuis le début de la saison. Ajaccio a très bien joué aussi, ils nous ont posé pas mal de problèmes, mais on doit faire beaucoup mieux.” D’autant que c’est reparti pour un sacré tour… “Ce sera compliqué à Sochaux, on va aussi à Marseille. C’était un petit match de reprise, il faudra faire beaucoup mieux par la suite.”

Falcao, sur un centre de Mbappe, en a quand même profité pour inscrire son premier but de 2017 (1-0, 19e). Valère Germain, à peine entré, a lui répondu en seconde période au penalty de Johann Cavalli, qui venait d’égaliser deux minutes plus tôt (2-1, 67e). A part ce gros arrêt de De Sanctis en fin de match sur une tête (84e), les occasions ont été monégasques avec Boschilia (32e, 47e), Falcao (47e), Mbappe (48e), Bernardo Silva (82e), Moutinho (84e) ou Valère Germain (87e). Mais c’était effectivement un peu trop pauvre. Mercredi, à Sochaux en quarts de finale de Coupe de la Ligue, ce ne sera plus la quiétude de Louis-II.

vous pourriez aussi aimer