Mercato : Dugarry appuie là où le bât blesse

2

Il n’a pas fallu plus de 7 journées de Ligue 1 à Christophe Dugarry pour déceler la principale carence du recrutement estival de l’Olympique de Marseille. Le consultant est déçu de voir que les recruteurs marseillais n’ont pas renforcé la défense.

Christophe Dugarry pointe les carences défensives permanentes de l’OM

Après deux défaites de rang face à l’Eintracht Francfort (2-1) puis à l’Olympique Lyonnais (4-2), l’OM s’est relancé en battant le RC Strasbourg (3-2). Mais au prix de quelle souffrance ! Tenus en échec jusqu’à la fin du temps réglementaire, les Marseillais n’ont inscrit le but victorieux qu’à la 90e+2.

Pour Christophe Dugarry, cette victoire à l’arraché, la 3e du genre après 7 journées de Ligue 1, est la preuve que le jeu olympien est très moyen, même s’il est vrai que les joueurs de Rudi Garcia font montre d’une force de caractère impressionnante.

« La qualité de jeu reste moyenne, c’est la troisième fois qu’ils vont chercher des points en fin de match. C’est bien de montrer du caractère mais trois fois en 7 matches c’est beaucoup », a regretté l’ancien attaquant phocéen sur RMC Sport.

Christophe Dugarry s’est ensuite montré nostalgique de l’OM de la saison dernière qui, en plus d’avoir du caractère, avait montré un style de jeu alléchant. « La saison dernière l’OM a gagné des matches au mental mais ils ont aussi montré des qualités. J’ai vu l’OM jouer très très bien », s’est-il souvenu avant d’ajouter : « Est-ce que c’est possible de refaire deux années de suite comme ça ? C’est possible mais ça me parait compliqué. »

Enfin, l’ex-Bordelais a touché au point faible de l’écurie olympienne. Selon lui, si elle n’a pas à s’inquiéter de son attaque où plusieurs joueurs sont capables de marquer à tout moment, la formation provençale devrait en revanche se soucier de sa défense, trop limitée et qu’elle n’a pas consolidée cet été.

« Offensivement ok, il y a plusieurs joueurs qui par leur coup de patte peuvent marquer à tout moment mais cette équipe encaisse trop de buts. Ce problème défensif n’a pas été réglé », a déploré le champion du monde 1998 avant de conclure : « Le mercato a pour but de garder ses qualités et de gommer ses défauts. Ce n’est pas le cas, je ne vois rien de nouveau pour espérer que les choses se passent mieux… »

Ce n’est pas sûr que les recruteurs marseillais l’entendent de sitôt, eux qui envisagent de relancer le dossier « grand attaquant » en hiver…



La Suite & Source

vous pourriez aussi aimer