OL – OM : Gros clash Stéphane Guy

2

Le 2e but de l’OL face à l’OM (4-2), hier en clôture de la 6e journée de Ligue 1, a donné lieu un accrochage verbal entre Stéphane Guy et Laurent Paganelli.

Stéphane Guy et Laurent Paganelli débattent sur le 2e but de l’OL

Stéphane Guy et Laurent Paganelli sont deux journalistes de Canal+ bien connus. Le premier était aux commentaires de l’Olympico et le second au bord du terrain, comme d’habitude. Rien à signaler jusque là.

Mais un fait de jeu va venir semer la brouille entre les deux hommes. Sur le 2e but des Lyonnais, le 1er du doublé de Bertrand Traoré, Laurent Paganelli estime qu’il y a faute sur Florian Thauvin au départ de l’action et affirme que les Marseillais vont demander la VAR. Stéphane Guy lui répond aussitôt qu’ « il n’y a pas à demander la vidéo ». Mais les deux journalistes ne s’arrêtent pas là. Ils se clashent dans un débat que tous les téléspectateurs ont pu suivre en direct.

– “Si, si, si”

– “Non mais ce n’est pas aux Marseillais de demander la vidéo Paga.”

– “Sur le tacle sur Thauvin, au départ de l’action… Moi je t’informe, c’est tout.”

– “Non mais le process, il n’est pas comme ça. C’est aux arbitres eux-mêmes de vérifier s’il n’y a pas eu une mauvaise décision de Clément Turpin.”

Réalisant qu’il avait vu juste, Stéphane Guy souligne peu après que le but a été accordé, point barre.

“Le but a été validé, il n’y a pas de débat autour de…”

– “Non mais la prochaine fois, je ne dirai plus rien. Ça vous ira comme ça. C’est mieux. La prochaine fois, je me tairai. Ça va, si on ne dit plus rien sur ce qui se passe en bas. On est obligé de le dire. Après vous décidez…”

– “Paga, on est aussi là pour expliquer la règle du VAR et la règle, ce n’est pas aux joueurs de réclamer la vidéo.”

– “C’est bien, c’est bien. C’est bon, c’est bon. Ça va, c’est bon j’ai compris”

– “En plus, je croyais qu’il y avait une position de hors-jeu de Traoré quand vous avez pris la parole Paga, alors que vous reveniez au début de l’action.”

Les internautes en ont fait leurs choux gras. Il n’y a plus qu’à souhaiter que cet échange n’entraîne pas d’inimitié entre les deux hommes…



La Suite & Source

vous pourriez aussi aimer