OM : Justice, vers la dissolution des Bad Gones ?

8

Un tract anti-OM signé des Bad Gones avait été distribué dans les tribunes du Groupama Stadium dimanche dernier lors du choc entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille (4-2) en conclusion de la 6e journée de Ligue 1. Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône, en est si indignée qu’elle demande la dissolution pure et simple du groupe de supporters lyonnais.

Samia Ghali demande la dissolution des Bad Gones

Les Bad Gones, c’est le principal groupe de supporters de l’OL. Dimanche, lors de l’Olympico, ce groupe a distribué un tract anti-OM au langage très ordurier. On pouvait, entre autres, y lire : « Marseille est une ville où règne le sida. »

Des propos qui en révoltent plus d’un, dont Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône. « Pour moi, c’est inacceptable. Je suis surprise que la ministre des Sports n’ait pas dit un mot. Ce sont des gens qui sont impunis ? Ce sont des gens à qui on ne peut rien dire ? », a pesté l’élue marseillaise avant d’ajouter : « Ces supporters n’ont rien à foutre dans un stade. »

Samia Ghali a ensuite demandé la dissolution du groupe au ministre de l’Intérieur et dit se tenir prête à aider à cela. « Collomb est une personnalité importante, ministre de l’Intérieur, qui dit qu’il veut se représenter à la ville de Lyon, et Aulas en tant que président du club, si on peut les aider à faire le ménage, tant mieux si je peux y participer », a déclaré la sénatrice sur les antennes de RTL.

Pour sa part Bruno Gilles, autre élu de Marseille, s’était dit « outré » par un tract aussi « ridicule » qu’ « odieux ». Enfin, le préfet du Rhône dit avoir déjà saisi le procureur de la République de Lyon.



La Suite & Source

vous pourriez aussi aimer