Tract anti-OM, Aulas innocente les Bad Gones

5

Un tract anti-OM au langage ordurier avait été distribué dans les tribunes du Groupama Stadium dimanche lors du choc entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille (4-2) en clôture de la 6e journée de Ligue 1. Alors que les Bad Gones sont pointés pour l’avoir signé, Jean-Michel Aulas pense que seuls quelques individus indélicats du groupe devraient être inquiétés.

Jean-Michel Aulas ne charge pas les Bad Gones

L’étau se resserre autour des Bad Gones pour le tract anti-OM dont ils sont accusés. Jean-Michel Aulas s’est lui-même déjà fendu d’une déclaration pour condamner la teneur inqualifiable du texte. Mais il y a une certaine limite que le président lyonnais se refuse à dépasser.

Si tout le monde semble d’accord pour dire que les Bad Gones devraient répondre de ce tract signé en leur nom, Jean-Michel Aulas ne partage pas cet avis. Pour le dirigeant rhodanien, il faut plutôt viser les individus à l’origine de ce tract, et non le groupe de supporters dans son ensemble.

« En l’état actuel de mes informations, je crois que ce sont des individus isolés qui sont responsables, pas le groupe, et si des mesures sont prises dans le groupe, il n’y aura pas ce risque », a expliqué le leader des Gones à l’issue de la rencontre.

Jean-Michel Aulas a toutefois promis son aide pour que la lumière soit faite et souhaité d’être lui-même aidé dans ce sens. « Je vais tout faire pour ne pas arriver à ces extrémités mais je dois être aidé », a-t-il ajouté.

Enfin, le numéro lyonnais a dit faire confiance à la culture démocratique des ses supporters et à leur célérité pour démasquer les fautifs. « Les responsables de groupes doivent montrer leur solidarité avec nos vraies valeurs. (…) Ils ont une approche très démocratique. Ils sont 6 500 adhérents et mènent des réunions en internes. J’espère qu’on les a convaincus de le faire. La réactivité doit les amener à le faire », a-t-il conclu.

Voilà qui ne devrait pas calmer les tensions avec l’OM



La Suite & Source

vous pourriez aussi aimer