Belgrade : Le procédé de trucage expliqué par un expert.

3

C’est la grosse affaire du moment. Vendredi soir, L’Équipe a dévoilé une enquête des autorités françaises après une alerte de l’UEFA sur des soupçons de trucage du match de Ligue des Champions entre le PSG et l’Étoile Rouge de Belgrade (6-1). L’ARJEL a rapidement battu en brèche cette thèse, mais selon son ancien président, c’est un deal qui peut très bien se faire.

Vilotte : « Truquer PSG – Belgrade ? Cela se passe sur Internet. »

Contactés par l’AFP, les responsables de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne ont assuré n’avoir constaté aucun mouvement suspect sur le marché des paris français durant cette période de la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’Étoile Rouge de Belgrade.

« Aucune anomalie n’a été détectée sur le marché français des paris, ni dans les pays partenaires du groupe de Copenhague (22 pays en majorité européens, NDLR) ni via le Global Lottery Monitoring System (GLMS, réseau de loteries) », a indiqué l’autorité de régulation.

Cependant, l’ancien patron de la structure française (2009-2014) assure que c’est bel et bien possible de contourner les mécanismes de contrôles en vigueur pour truquer un match. Et cela à partir d’autres pays.

« Il existe encore bon nombre de pays qui ne régulent pas l’activité des opérateurs de paris. En Chine, à Hong Kong, les jeux d’argent et les paris sont interdits, mais de fait, il y a une activité florissante. Un pays comme Malte n’a pas mis en place de système de régulation », a expliqué Jean-François Vilotte, avocat associé chez De Gaulle Fleurance & Associés dans les colonnes du journal Le Parisien.

« Il y a des zones de grande libéralité, comme le Delaware aux États-Unis. Comment parier autant ? Cela se passe sur Internet, sur des sites non géobloqués. Vous répartissez les paris entre plusieurs opérateurs de sorte d’être le moins visible possible. Des réseaux criminels s’organisent pour répartir les mises », a-t-il ajouté. Il faudra donc attendre la fin de l’enquête en cours pour être situé dans cette affaire.



La Suite & Source

vous pourriez aussi aimer