Equipe de France, les deux visages de Florian Thauvin

3

Florian Thauvin marche sur l’eau avec l’Olympique de Marseille. Il en va différemment avec l’équipe de France, où l’ailier droit ne s’est pas du tout montré à son avantage face à l’Islande (2-2), jeudi soir. D’où un joueur à double vitesse, comme le souligne Fabrice Celeschi.

Florian Thauvin, bon avec l’OM et mauvais avec l’équipe de France

La première titularisation de Florian Thauvin avec l’équipe de France était très attendue. L’international français aux 6 sélections a foiré. Face à un bloc bas, compact et physique des Islandais, l’Orléanais a bafouillé, incapable qu’il a été de trouver la faille, voire de cadrer un seul de ses 3 tirs. Pour Fabrice Celeschi, c’est une raison suffisante pour évoquer un joueur à deux visages : transcendant avec l’écurie phocéenne, mais catastrophique avec l’équipe de France.

« Je n’ai pas retrouvé le joueur insouciant et déroutant qu’il est à Marseille. Surtout, la force de Thauvin, est pour moi sa détermination, et là, il était un joueur qui doute. Je ne l’ai pas reconnu », a commenté le consultant sur Le Phocéen avant de conclure : « Après, je reste indulgent, car le contexte est primordial. À l’OM, il est un joueur important sur qui l’équipe s’appuie et en Équipe de France, il est un joueur qui a tout à prouver. »

L’ancien Magpie aura l’occasion de rectifier le tir la prochaine fois, si prochaine fois il y a…



La Suite & Source

vous pourriez aussi aimer