A place where you need to follow for what happening in world cup

Cesc Fabregas, le coup est rude

28

Hier soir, un séisme s’est produit dans le sud-est de la France avec Monaco comme épicentre. Intronisé à la tête de l’AS Monaco le 13 octobre dernier, Thierry Henry a été suspendu de ses fonctions. Pour expliquer le départ précipité d’un entraîneur qui n’a pas réussi à produire le fameux effet de l’électrochoc au groupe asémiste, des problèmes de communication entre Henry et ses joueurs ont été évoqués.

Fabregas était venu à Monaco pour Henry

Lui qui souhaitait faire le tri dans son effectif pour le déplacement à Dijon, l’ancien attaquant d’Arsenal aurait également payé la note suite aux doléances soumises par certains cadres à la direction monégasque. Cependant, s’il y a bien un joueur qui n’est sans doute pas allé voir Vadim Vasilyev pour se plaindre, c’est Cesc Fabregas. Arrivé sur le Rocher cet hiver en provenance de Chelsea, le milieu de terrain espagnol n’avait pas caché lors de sa présentation officielle qu’il avait donné son feu vert pour un départ en Principauté notamment en raison de la présence d’Henry sur le banc de touche.

« Je connais Thierry depuis que j’ai 16 ans, nous avons joué ensemble à Arsenal pendant 4 ans, il m’a beaucoup aidé pendant ma carrière. C’était un grand joueur, un grand attaquant. Il démarre aujourd’hui sa carrière d’entraîneur, je viens pour l’aider lui et le club. On a bien commencé à Marseille, c’est un bon début, c’est prometteur pour la suite », déclarait l’Espagnol le 16 janvier dernier. Ami de Thierry Henry, Fabregas n’aura finalement profité de son ami que le temps de trois matches (Marseille, Strasbourg, Metz) avant de le voir filer.

Pas au courant des menaces planant sur l’avenir de son ex-entraîneur

Dès lors, et sans surprise, il a été l’une des interrogations qui ont surgit juste après l’annonce de la mise à l’écart d’Henry. Comment va réagir Fabregas ? Gardera-t-il la motivation nécessaire ? Aura-t-il de gros regrets d’avoir choisi l’option monégasque ? Hier, à l’occasion de la présentation de Krzysztof Piatek, le directeur sportif de l’AC Milan, Leonardo, avait confié que Fabregas faisait bien partie des cibles hivernales rossonere. « Les opérations Ibrahimovic et Fabregas n’ont pas été freinée sur décision du club, mais en raison des paramètres du mercato ».

De l’autre côté de la Manche, le sort de Fabregas n’a bien évidemment pas tardé à faire parler. Et selon le Daily Mail, le joueur aurait été plus que confus lorsqu’il a appris la décision de l’ASM de se séparer d’Henry. Un malaise pour l’ancien Blue qui n’aurait pas du tout été mis au courant des menaces qui planaient sur le sort de son ex-entraîneur. Une chose est sûre : au cas où l’Espagnol décide de mettre un terme à son aventure asémiste, il devra patienter jusqu’à cet été étant donné qu’il ne peut pas jouer pour plus de deux clubs durant la même saison. Mais un tel scénario n’est, pour le moment, que de la spéculation.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
Praesent Praesent libero. felis facilisis leo. ut eleifend consequat. elit.