A place where you need to follow for what happening in world cup

la mise au point de Carlo Ancelotti sur Allan

36

Ces dernières heures, l’Italie s’enflamme sur un possible départ d’Allan au Paris Saint-Germain en janvier. La presse italienne évoquait même un montage financier complexe avec notamment un partenariat avec Qatar Airways pour une opération estimée à plus de 100 millions d’euros. Si le milieu brésilien souhaiterait rallier la capitale française, c’est surtout le fait qu’il s’entraîne en marge du groupe sans blessure apparente qui a provoqué une certaine effervescence en Italie.

Jeudi, certains médias annonçaient même que le Brésilien était prêt à vider son casier et à s’envoler pour Paris ! Présent en conférence de presse avant le match face à l’AC Milan samedi, l’entraîneur du Napoli Carlo Ancelotti a accepté d’évoquer le sujet brûlant Allan. Mais le technicien italien a vite fait comprendre aux médias qu’un départ de son joueur en janvier n’était pas envisageable. Mieux, l’ancien coach du Paris SG a communiqué en toute transparence les raisons de la mise à l’écart ponctuelle du principal protagoniste.

Allan ne partira pas du Napoli

« Allan dans le groupe ? Non, il n’est pas convoqué pour le match de demain. La semaine a été un peu troublée pour lui et il ne s’est pas beaucoup entraîné. Il reste ici pour s’entraîner pour le match de mardi. Le club a toujours été clair pour Allan. Il n’est pas nécessaire de le vendre, le PSG le voulait mais il y a ensuite des conditions et des négociations. Il sera très utile pour nous pour la deuxième partie de saison, » a ainsi confié Ancelotti.

Voilà qui devrait donc mettre un terme aux spéculations sur l’avenir d’Allan au Napoli. Car en parallèle, le champion de France aurait scellé un accord avec le Zenit pour l’arrivée de Leandro Paredes, et souhaiterait toujours enrôler un second milieu de terrain en janvier. La complexité du dossier Allan a sûrement freiné les ardeurs parisiennes. Le club francilien qui reste plus que jamais dans le viseur de l’UEFA via son fair-play financier préfère jouer la carte de la prudence, histoire de ne pas se faire rattraper une nouvelle fois par la patrouille…

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
Phasellus tempus elementum id Aliquam pulvinar vulputate, Donec ut amet,