A place where you need to follow for what happening in world cup

le Real Madrid se rachète face à Valence

38

Une gifle à rapidement effacer. Il y a tout juste une semaine, le Real Madrid chutait lourdement à l’extérieur contre Eibar (0-3, 13e journée de Liga). Et après avoir montré un meilleur visage mardi soir contre l’AS Roma (2-0) en Ligue des Champions, le champion d’Europe titre avait pour mission ce samedi de se racheter en championnat, lors de la réception de Valence à Santiago Bernabeu. En face, le club Che restait sur un succès en Liga face au Rao Vallecano (3-0) mais également sur une défaite contre la Juventus (0-&) en C1. Treizième, la formation de Marcelino avait en plus l’occasion de faire un bond au classement, en passant de la 13e à la 7e place, celle du Real actuellement ! Côté madrilène, Santiago Solari gardait son 4-3-3 sans Kroos et Marcelo. Chez les visiteurs, Marcelino optait pour un 4-4-2 avec notamment Gameiro devant. Sur leur premier ballon, les Merengues se montraient dangereux.

Lancé dans le couloir gauche, Bale ajustait son centre vers Benzema. À l’entrée de la surface, l’attaquant français reprenait directement mais sa superbe volée passée de peu à côté (3e). Une occasion qui a certainement dû rappeler à de nombreuses personnes le magnifique but de Zinedine Zidane lors de la finale de C1 contre le Bayer Leverkusen (2002). Et sur la deuxième offensive, les locaux ouvraient la marque. Carvajal centrait depuis la droite de la surface et le malheureux Wass, ancien joueur du Thonon Évian FC, marquait contre son camp de la tête (8e, 1-0). Dans une première période plutôt décevante, les champions d’Europe maîtrisaient les débats mais Ceballos (24e) ou encore Bale (29e) ne trouvaient pas le chemin des filets. De l’autre côté, Guedes profitait d’un service de Gameiro pour frapper mais butait sur Carvajal (34e). Mais les Merengues dominaient et Benzema n’était pas loin du deuxième but des siens (37e), tout comme Bale (38e). Et après ces deux frappes proches du cadre, les deux formations rentraient aux vestiaires.

Karim Benzema passeur décisif

Au retour des vestiaires, les deux entraîneurs conservaient les mêmes joueurs malgré le peu d’occasions franches lors des 45 premières périodes. Mais après un premier acte presque traversé, les visiteurs montraient un bien meilleur visage, avec beaucoup d’appels dans la profondeur des attaquants. Sur une magnifique ouverture de Parejo, Santi Mina se présentait face à Courtois mais voyait sa frappe passer au-dessus (53e). Plus séduisants que les Merengues, les Murciélagos poussaient et le portier belge réalisait une belle sortie dans les pieds de Mina, signalé en position de hors-jeu (63e). Voyant son équipe sans solutions, Santiago Solari procédait à son premier changement puisque Bale (10e match sans marquer en Liga) laissait sa place à Asensio (64e). Juste derrière, Paulista décochait une reprise qui fuyait le cadre (65e).

Poussifs, les visiteurs ne trouvaient toujours pas la solution alors Marcelino apportait du sang neuf : Wass cédait sa place à Piccini tandis que Kondogbia prenait celle de Coquelin (68e). Les changements s’enchaînaient ensuite et Asensio manquait le break. Bien servi par Llorente, l’international espagnol faisait le mauvais choix (73e). Mais de l’autre côté, les visiteurs insistaient et Batshuayi, entré en jeu à la place de Gameiro un peu plus tôt, butait sur Courtois, mais un hors-jeu était signalé (78e). Finalement, le Real se mettait à l’abri en fin de rencontre. Auteur d’une belle remontée, Carvajal jouait avec Isco avant de centrer devant le but. Benzema récupérait au deuxième poteau et servait Vazquez qui ouvrait bien son pied (83e, 2-0), marquant ainsi son premier but en Liga de la saison. Le Real empochait donc les trois points pour remonter au cinquième rang. Valence restait 13e.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
Donec diam velit, non sit dolor