l’équipe type des 8es de finale retour

3

Du suspens, des remontadas, des scores-fleuves, ces huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions, achevés ce mercredi avec les rencontres entre le Bayern Munich et Liverpool (1-3), et entre le Barça et l’OL (5-1), ont tenu toutes leurs promesses. Il est maintenant temps de féliciter les joueurs qui ont fait, pour la rédaction FM, la part belle à ces rencontres. Spectacle oblige, notre équipe type est articulée en 4-1-3-2.

- Hugo Lloris (Tottenham) : le gardien international français et champion du monde 2018 a réussi à garder sa cage inviolée lors des deux rencontres de ces huitièmes de finale et ce n’est pas une mince affaire. Mais il serait un peu osé de dire que le portier tricolore n’y est pour rien. En Allemagne, il a été absolument fantastique préservant l’avantage des siens alors que l’ambiance de ces huitièmes de finale était propice aux remontadas.

- Noussair Mazraoui (Ajax) : il est l’un des trois joueurs de l’Ajax Amsterdam à faire partie de cette équipe type des huitièmes de finale retour de la C1. Et c’est mérité. Impeccable défensivement devant d’abord Vinicius Junior puis devant Marco Asensio. C’est aussi lui qui récupère le ballon sur l’action qui amène le but du 3-1 de Dusan Tadic. Un match plein pour le latéral droit international marocain.

- Matthijs de Ligt (Ajax) : le capitaine de l’Ajax a été impérial sur la pelouse du Real Madrid. Le défenseur central, 19 ans seulement, a muselé Karim Benzema et les attaquants madrilènes avec une incroyable insolence. On comprend mieux pourquoi l’international oranje affole les grands d’Europe, du FC Barcelone au Paris SG en passant par la Juventus Turin.

- Virgil van Dijk (Liverpool) : le défenseur néerlandais a encore été exceptionnel ce mercredi soir. Outre le fait qu’il ait inscrit le but qui a donné un peu d’air aux Reds, il a été impérial en défense devant Robert Lewandowski. Il est le vrai patron de cette animation défensive créée par Jürgen Klopp. S’il continue sur cette lancée, il est possible que les Reds fassent une seconde finale de C1 en deux années.

- Jan Vertonghen (Tottenham) : le latéral belge est le seul rescapé de l’équipe type des rencontres allers. Le Spur a été au four et au moulin contre le Borussia Dortmund, contenant parfaitement, dans cette défense à trois, un Jadon Sancho qui rêvait de briller contre une équipe de son pays. C’est en partie grâce à sa solidité qu’Harry Kane et ses coéquipiers sont parvenus à s’imposer dans la Rhur sans encaisser de but et de finir leurs deux confrontations sur le score de quatre buts à zéro.

- İlkay Gündoğan (Manchester City) : seul vrai milieu de terrain de notre équipe type, l’international allemand a une nouvelle régalé contre Schalke 04. Ses transmissions de balle ont été impeccables comme toujours lorsqu’il est à ce niveau. Pep Guardiola a donc bien raison de vouloir le prolonger d’autant que l’ancien de Dortmund semble avoir laissé les blessures derrière lui pour le moment.

- Dusan Tadic (Ajax) : le Serbe a survolé les débats sur la pelouse du Santiago Bernabeu. Un but chirurgical, deux passes décisives pour Hakim Ziyech et David Neres, des gestes clés de toute beauté à l’image de cette roulette sur Casemiro et une influence totale sur le jeu de l’Ajax Amsterdam : le n° 10 a mis toute l’Europe du football dans sa poche en envoyant le Real Madrid au tapis !

- Lionel Messi (Barcelone) : on attendait la réponse de l’international argentin au triplé de Cristiano Ronaldo et on n’a pas été déçu, enfin sauf les supporters de l’Olympique Lyonnais. Buteur sur une magnifique panenka, la Pulga s’est offert un doublé lors de la rencontre face à l’OL. Il a aussi régalé ses partenaires puisqu’il a été passeur décisif sur deux des trois buts qui n’ont pas été marqués par lui.

- Sadio Mané (Liverpool) : l’international sénégalais est peut-être celui qui fait le moins parler de lui dans cette attaque des Reds, pourtant, qu’est-ce qu’il est efficace cette année ! Il a marqué à toutes les étapes de ces deux dernières éditions de la Ligue des Champions (phase de groupe, huitièmes de finale, quarts de finale, demi-finales et finale), de plus, aucun joueur de Liverpool n’a marqué plus de buts que lui en déplacement (6 buts à égalité avec Gerrard et Firmino).

- Romelu Lukaku (Manchester United) : le Belge a réussi à bousculer à lui seul la friable arrière-garde du Paris SG incarnée par le fragile Thilo Kehrer. Avec ses deux buts de renard – le premier sur une passe en retrait mal assurée de l’Allemand et le second sur une frappe mal renvoyée par Gianluigi Buffon – le n° 9 des Red Devils a été l’un des grands artisans de la qualification mancunienne au Parc des Princes.

- Cristiano Ronaldo (Juventus) : il était attendu au tournant, il a répondu présent. Le Portugais, peu en vue au match aller, a crevé l’écran au Juventus Stadium contre l’Atlético Madrid, inscrivant les trois buts de la victoire et de la qualification des Bianconeri : deux têtes puissantes au second poteau et un penalty parfaitement exécuté. Son 8e triplé en C1. Avec désormais 124 buts au compteur en Ligue des Champions, le quintuple Ballon d’Or a encore un peu plus écrit sa légende.

Ligue des Champions : l’équipe type des 8es de finale aller

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

Lorem Sed Aenean Phasellus amet, ipsum dictum