A place where you need to follow for what happening in world cup

les révélations de Luciano Spalletti sur l’affaire Icardi

4

Cette fois, l’Inter Milan a décidé de sévir. Lassés des atermoiements du clan Icardi au sujet de la prolongation de contrat du buteur argentin (sous contrat jusqu’en juin 2021), sans parler des multiples déclarations chocs de la femme et agent du joueur Wanda Nara, les Nerazzurri en ont eu marre. Et peu importe le statut et le rendement de l’ancien pensionnaire de la Sampdoria. Privé du brassard de capitaine dans un premier temps (Samir Handanovic l’a récupéré), Mauro Icardi a ensuite été laissé à la maison pour le seizième de finale aller de Ligue Europa face au Rapid de Vienne, prévu jeudi soir.

Deux sanctions qui ont fait logiquement l’effet d’une bombe en Italie. De l’autre côté des Alpes, le dossier de la prolongation d’Icardi est un sujet plus que sensible. Et chaque nouvelle peut être interprétée comme un signe de rapprochement ou de départ en vue de l’attaquant. En montrant que l’institution lombarde est au-dessus de son ex-capitaine, l’Inter a, pour beaucoup d’observateurs transalpins, pris le gros risque de se brouiller définitivement avec son numéro 9. Une tendance qui semble se confirmer très fortement. Très attendu par les journalistes lors de la conférence de presse d’avant-match ce mercredi, l’entraîneur intériste Luciano Spalletti a logiquement évoqué l’affaire qui fait la une des médias transalpins.

Mauro Icardi était bien convoqué…

L’occasion pour le technicien milanais de préciser que l’international albiceleste était bel et bien convoqué pour le match en Autriche. « La décision de retirer le brassard de capitaine à Icardi a été difficile et douloureuse à prendre parce que l’on connaît la valeur de notre ex-capitaine. Mais elle a été prise en accord avec toutes les parties du club et pour le bien du club. Il était convoqué pour le match de Vienne, mais il n’a pas voulu venir. Je vous dis la vérité du moment présent. Comment il l’a pris ? Il était mécontent mais cette décision a été difficile, même lorsqu’il a fallu la lui annoncer », a-t-il déclaré avant de poursuivre.

« Je ne m’intéresse pas aux contrats, nous avons des dirigeants qui connaissent très bien leur travail donc c’est à eux que vous devez parler. Nous devons désormais penser au match. La décision a été prise au bon moment et elle a été pensée, même si elle est douloureuse. Tout ce qui se dit autour perturbe l’équipe et Icardi. Ces choses mettent l’équipe en difficulté, l’équipe dont il était le capitaine. C’est lui qui a décidé de ne pas venir, il était convoqué. Il nous a dit qu’il ne participerait pas au voyage (en Autriche). D’autres mesures seront-elles prises suite au refus d’Icardi de faire le déplacement ? On verra, même si ça ne change rien à la gestion du joueur. On a décidé de faire comme ça. ». C’est dit !

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
Sed efficitur. suscipit adipiscing lectus ultricies