A place where you need to follow for what happening in world cup

Naples ne parvient pas à faire sauter le verrou du Milan

30

C’était le choc de la 21e journée de Serie A ce samedi soir. Dans un stade Giuseppe Meazza comble et coloré, le Milan recevait le dauphin de la Juventus : le Napoli. L’occasion pour Carlo Ancelotti de revenir dans le club qui l’a consacré comme entraîneur, avec notamment deux victoires de Ligue des Champions. Le technicien alignait une équipe particulièrement offensive au départ de cette rencontre. Il laissait Hamsik sur le banc mais envoyait Callejon, Insigne, Mertens, Milik ou encore Zielinski. Côté français, Kévin Malcuit démarrait la rencontre, tout comme Bakayoko chez les Rossoneri. Lucas Paqueta et Cutrone faisaient aussi partie du onze milanais, à l’inverse de Piatek, la nouvelle recrue qui commençait sur le banc.

Le début de rencontre n’augurait rien de bon. Les deux équipes mettaient peu d’impact et de volonté à jouer vers l’avant. C’était surtout tendu face à l’enjeu car le vainqueur de cette rencontre ralentissait l’autre dans ses objectifs : les places qualificatives à la Ligue des Champions pour les locaux, la deuxième place pour les visiteurs. Il y avait tout de même cet arrêt de Donnarumma qui sauvait les siens sur cette belle volée de Callejon (6e). Milan répliquait timidement par cette frappe dans le petit filet de Cutrone (10e). Le reste de la première période n’offrait rien de tranchant. La tactique avait pris le dessus sur la fantaisie et la prise d’initiative.

Pas de but et pas de vainqueur

Le match avançait mais rien ne se débloquait. Pire encore, les joueurs commençaient à se montrer de plus en plus maladroits une fois le ballon dans les pieds. Compliqué pour exploiter la possession… Bakayoko échappait lui à la sanction en commettant une petite faute dans sa surface non signalée par l’arbitre (50e). Les Napolitains se faisaient tout de même un peu plus pressants durant cette seconde mi-temps. Servi dans la surface par Zielinski, Milik réussissait son enchaînement avant d’échouer sur Donnarumma (64e). C’était le moment choisi par Gattuso pour faire entrer sa nouvelle recrue, Krzysztof Piatek (72e).

Le joueur recruté pour 35 M€ il y a quelques jours se mettait rapidement en évidence avec une première frappe repoussée par Ospina (76e). Le gardien colombien restait concentré sur cette nouvelle opportunité milanaise. Au duel sur corner, Piatek déviait sans le vouloir le ballon sur Musacchio qui ratait sa reprise acrobatique à bout portant (78e). La fin de match devenait tendue mais les Partenopei finissaient plus forts. Zielinski s’essayait du gauche depuis l’extérieur de la surface sans cadrer (84e). Surtout, il était à la conclusion de ce mouvement mais son tir tendu aux 16 mètres trouvait les gants d’un Donnarumma bien placé (89e). La balle de match venait de s’échapper. Avant le coup de sifflet final, Fabian Ruiz écopait d’un second avertissement pour une main inexistante (90e+3) et la rencontre s’achevait sur ce match nul et vierge.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
neque. venenatis quis, non diam porta. luctus Lorem ut id ultricies dapibus