A place where you need to follow for what happening in world cup

Eibar humilie le Real Madrid !

5

Retour aux affaires pour le Real Madrid après cette trêve internationale, avec un déplacement pas forcément évident à négocier sur la pelouse d’Eibar. L’objectif ? Prolonger cette bonne série entamée depuis la nomination de l’Argentin sur le banc de touche, ayant remporté les quatre matchs disputés lors de cette même période. Santiago Solari pouvait compter sur le retour de plusieurs joueurs blessés, à l’image de Raphaël Varane et de Marcelo. Ceballos-Kroos-Modric était le trio choisi au milieu de terrain, alors que Marco Asensio, Karim Benzema et Gareth Bale étaient alignés devant. En face, des Basques qui reviennent plutôt bien après un début de saison médiocre, n’ayant perdu qu’un seul de leurs cinq derniers matchs. Mendilibar pouvait lui s’appuyer sur des joueurs comme Sergi Enrich ou Joan Jordan, très en forme dernièrement. Au final, les Basques ont créé la surprise, battant les Merengues 3-0.

Les locaux étaient proches de frapper en premier. Après une très belle talonnade d’Orellana, Kike tentait sa chance de loin, profitant de la position un peu avancée de Courtois. Mais le Belge touchait le cuir du bout des doigts, avant qu’il ne termine sa course sur le poteau (4e) ! Les Madrilènes répondaient vite, et Cote devait même sauver un ballon sur sa ligne après cette frappe de Benzema, qui avait été servi par Asensio (11e). Les deux formations se rendaient les coups, et de la tête, Kike manquait le cadre de très peu (15e). L’ouverture du score n’allait plus se faire attendre… Après un bon centre de Cucurella, Kike était encore frustré par un Courtois décisif. Mais Escalante, qui traînait par là, parvenait tant bien que mal à expédier le cuir au fond. Un but validé après arbitrage vidéo (1-0, 19e). Les Basques dominaient, et les Merengues avaient du mal à produire du jeu.

Cucurella, impliqué sur les trois buts d’Eibar

C’est sur coup de pied arrêté qu’ils se montraient le plus dangereux, avec une bonne tentative de Gareth Bale bien sortie par Riesgo (35e). Très bien en place, Eibar ne laissait que trop peu d’opportunités à l’attaque madrilène. Mais surtout, les espaces étaient nombreux dans les rangs merengues, où l’absence de Casemiro au milieu se faisait clairement sentir. Les attaquants basques arrivaient en égalité numérique sur pratiquement chaque situation. Au retour des vestiaires, les locaux étaient toujours dans le coup. Cucurella, excellent, adressait un centre à Enrich qui ne parvenait pas à cadrer (48e). Les deux hommes allaient ensuite être décisifs sur le 2-0, puisqu’après un caviar du joueur prêté par le Barça, qui avait récupéré le ballon, l’attaquant terminait l’action à merveille (2-0, 52e).

Ce n’était pas terminé, puisqu’après un nouveau centre de Cucurella, Enrich déviait au premier poteau. Kike, en bon renard, n’avait qu’à pousser le cuir (3-0, 57e) ! Une sacrée leçon de foot infligée par les Basques aux Madrilènes. Courtois sortait même une parade pour empêcher Orellana de signer le quatrième (62e). Kike était lui tout proche du doublé (63e). Kroos n’y était pas, Modric était invisible, tout comme Asensio, pendant que Benzema était constamment mal positionné devant. Les Merengues étaient simplement sous l’eau, et l’entrée de Vinicius avait pour but de redonner un coup de boost à l’équipe (74e). Sans succès, puisque c’est bien Eibar qui continuait d’avoir les meilleures occasions, et Courtois sortait un nouvel arrêt, sur le nouvel entrant Charles cette fois (77e). Le score en restait là et Santiago Solari connaît là sa première défaite en tant que coach du Real Madrid… Une défaite qui peut laisser des traces…

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Lien Officiel Source

vous pourriez aussi aimer
felis ut ultricies nunc Praesent pulvinar lectus dolor felis elementum accumsan venenatis