Godin – Gimenez : Le poumon uruguayen de l’Atlético Madrid

3

Auteurs d’un but chacun lors des huitièmes de finale aller contre la Juventus, mercredi soir, les Uruguayens de l’Atlético de Madrid ont aussi bien brillé défensivement qu’offensivement.


Les éléments-clés d’avant match

Avant le début du match, les statistiques sont en faveur de l’équipe espagnole : les Madrilènes sont invaincus à domicile depuis 13 matches de ​Champions League à élimination directe (8 victoires et 5 nuls). Les Colchoneros sont également invaincus face aux équipes italiennes sous les commandes de Simeone (5 victoires, 2 nuls). 

Le bilan de cette saison en Ligue des champions est pourtant plutôt équilibré entre les deux équipes ; trois victoires, deux nuls et une défaite pour la ​Juventus contre quatre victoires, un nul et une défaite pour l’Atlético.

Vainqueurs de l’Europa League la saison dernière, l’équipe madrilène veut faire mieux cette année, surtout que la finale se jouera “à domicile” le 1er juin au Metropolitano.  Les Turinois avaient été éliminés en quart de finale de la compétitions la saison dernière avec notamment une lourde défaite à domicile 3-0 au match aller  contre le Real Madrid.


Les temps forts du match 

Cristiano Ronaldo,Jan Oblak

Les dix premières minutes du match sont en  faveur de l’équipe turinoise, qui frappe plusieurs fois dont un coup franc de Ronaldo qui sollicite un énorme arrêt de Jan Oblak.

À la 28 ème minute, l’arbitre siffle un penalty pour les joueurs de Simeone avant de revenir sur sa décision. Après visionnage de la VAR, il décide de finalement accorder un coup franc estimant que la faute avait eu lieu en dehors de la surface de réparation. Les deux équipes se quittent sur un score vierge de buts à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Diego Costa rate l’immanquable. Très bien servi par ​Antoine Griezmann, seul devant le gardien, il ne parvient pas à cadrer sa frappe.  Trois minutes plus tard, une superbe parade du gardien Szczesny sur une frappe de Griezmann permet à la Juventus de conserver ses cages inviolées.

Alvaro Morata,Chiellini

À la 70ème minute a lieu le deuxième tournant du match. Álvaro Morata aurait pu devenir le héros de la soirée et par la même occasion conquérir le cœur de certains supporters de l’Atlético, qui ne manquent pas l’occasion de lui rappeler son passé madridista  depuis son arrivée au club cet hiver.

Le destin, et surtout la VAR, en décident autrement. Le but de l’Espagnol est refusé pour sa poussette sur Chiellini avant de marquer. Il faut attendre les 12 dernières minutes du temps réglementaire de ce match pour voir le premier but. Une fois n’est pas coutume ce ne sont pas les attaquants qui marquent !


Une première pour la paire uruguayenne 

FBL-EUR-C1-ATLETICO-JUVENTUS


FBL-EUR-C1-ATLETICO-JUVENTUS

Après un énorme travail défensif avec son compatriote Diego Godin en défense centrale, c’est José María Giménez qui donne l’avantage aux siens en reprenant le coup franc tiré par Lemar et la frappe de Morata arrêtée par Mandžukić sur la ligne. Le défenseur uruguayen, grâce à cette frappe du pied droit depuis un angle fermé, marque son deuxième but en Ligue des Champions cette année. Il avait inscrit son premier but de la compétition contre Monaco en phase de poules. 

Cinq minutes plus tard, c’est au tour du deuxième défenseur central uruguayen de marquer. Diego Godin reprend un coup franc de Griezmann dans un angle quasi impossible.

Si on a l’habitude de voir cette charnière centrale Giménez- Godin, depuis quelques saisons maintenant, il s’agit de la première fois que les deux joueurs marquent tous deux lors d’un même match.

Le capitaine Diego Godin est, grâce à son gros travail défensif et ce but inscrit contre la Juventus, nommé dans le 11 type de la semaine en Ligue des champions par l’UEFA.


Si cette statistique est anecdotique, la victoire, par contre, donne un avantage à l’équipe espagnole avant le match retour le 12 mars à Turin. C’est encore une rencontre compliquée qui attend les deux équipes. Les Bianconeri joueront certes à domicile mais il faudra deux buts pour arracher la prolongation, trois buts pour se qualifier directement. 

Des buts qu’il faudra tenter d’inscrire face à une équipe madrilène connue pour être solide défensivement et qui part avec un avantage psychologique. La Juventus devra compter sur un Ronaldo beaucoup moins discret que mercredi soir pour s’imposer et arracher la qualification. 

Quant aux joueurs madrilènes, ils devront essayer de conserver le score obtenu sur leur terrain et se passer de Diego Costa, qui sera suspendu lors du match retour pour accumulation de cartons jaunes.

Lien Officiel Source – Lire l’article

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

dapibus id mattis Phasellus amet, Praesent consequat. venenatis, Donec luctus at Praesent