A place where you need to follow for what happening in world cup

Julien Stéphan, avant Rennes-Betis Séville en Ligue Europa : « Garder la tête froide » – Foot – Ligue Europa

3


Foot


Ligue Europa


Rennes

Publié le
| Mis à jour le

À la veille du 16e de finale aller de Ligue Europa contre le Betis Séville, le coach rennais, Julien Stéphan, a affiché son enthousiasme et sa détermination face à un adversaire qu’il estime favori.

Football - Ligue Europa - Julien Stéphan croit en son équipe avant la réception du Betis. (B.Le Bars/L'Équipe)

Julien Stéphan croit en son équipe avant la réception du Betis. (B.Le Bars/L’Équipe)

« Quel est votre regard sur la forme et les qualités du Betis ?
C’est une équipe qui base beaucoup son jeu sur la possession. C’est la 5e possession européenne depuis le début de saison, donc c’est une équipe qui aime bien avoir la maîtrise du ballon, qui a de très bons joueurs. Elle a eu des résultats probants en allant s’imposer à Barcelone (3-4, le 11 novembre) ou contre l’Atletico de Madrid (1-0, le 3 février). Quand on les regarde jouer, c’est plaisant. On s’attend donc à un gros match, ils sont favoris et nous challengers. Mais on a de l’ambition et il est déjà arrivé que des challengers battent des favoris.

Comment appréhendez-vous ce match aller dans un Roazhon Park comble ?
Il n’y a pas de pression. C’est un privilège de jouer ce match, il y a un engouement très fort dans la ville, ça doit nous servir demain (jeudi). Je suis convaincu qu’il y aura une atmosphère incroyable et on aura besoin du soutien du public du début à la fin. Après, il va falloir bien maîtriser ses émotions, garder la tête bien froide, ne pas confondre la motivation avec l’excitation.

« Je pense qu’on a des arguments pour les embêter »

Quels sont les atouts de Rennes, dernière équipe française en lice en Ligue Europa, pour contrarier cette équipe ?
Il y a l’état d’esprit, l’organisation, la discipline, le talent des joueurs, et notre capacité à produire du jeu, à faire mal à l’adversaire quand on a le ballon. Je pense qu’on a des arguments pour les embêter mais il va falloir réussir un gros match. Ils ont des particularités très précises dans leur faculté à ressortir le ballon, par exemple, qu’on va chercher à contrecarrer.

Après, notre présence à ce stade montre que le club est en train de grandir et d’avancer. Ça va nous permettre de prendre de l’expérience, mais il est important de rappeler qu’il y a deux manches, quatre mi-temps au minimum, donc il y a différents comportements qu’on peut adopter. Rien ne sera terminé après le match de demain. »


J. Ri., à Rennes



Lien Officiel Source – Lire l’article

vous pourriez aussi aimer
id, odio ipsum Phasellus non risus suscipit risus. quis luctus