A place where you need to follow for what happening in world cup

la réponse de caractère d’Isco à Santiago Solari

21

Le grand perdant. Le départ de Julen Lopetegui a fait des victimes collatérales au Real Madrid. La première se nomme Isco. Régulièrement titulaire, l’international espagnol a perdu gros avec la nomination de Santiago Solari. Dès son arrivée à la tête de l’équipe première, l’Argentin a choisi d’envoyer systématiquement l’ancien de Malaga sur le banc de touche. Rapidement, la gestion du cas Isco a interrogé en Espagne. Et le 28 novembre, la Cadena Cope a révélé que Solari avait décidé de sanctionner son joueur suite à son mauvais comportement après la défaite face à Eibar (0-3 le 24 novembre, ndlr). Récemment, on a appris que le milieu de terrain aurait refusé de serrer la main à son coach. Un coach qui n’apprécierait pas non plus son manque d’implication aux entraînements. Pour toutes ces raisons, il l’avait donc envoyé en tribunes pour le match de Ligue des Champions face à l’AS Roma (le 27 novembre, ndlr).

De l’autre côté des Pyrénées, il n’en fallait pas plus pour relancer les rumeurs de départ du footballeur âgé de 26 ans. La Juventus ainsi que Manchester City, Chelsea et Tottenham seraient intéressés par le joueur sous contrat jusqu’en 2022 à la Casa Blanca et dont la clause est de 700 millions d’euros. Une vraie épine dans le pied de Solari, qui attend plus du joueur et qui est interrogé à son sujet à chaque conférence de presse. La dernière en date était hier. « Il n’y a personne d’indiscutable. Votre travail (les journalistes, ndlr) est de discuter des joueurs qui jouent et de ceux qui ne jouent pas, et des entraîneurs aussi. Vous parlez de ça toute la journée. Les joueurs doivent donner le meilleur d’eux-mêmes pour pouvoir être opérationnels et être au top. Après, il y a les sélections, des baisses de forme… Tout existe. Le travail des entraîneurs est de bien choisir et de ne pas se tromper ».

Solari a apprécié le match d’Isco

Et ce jeudi, l’Argentin ne s’est pas trompé. Il a fait des choix forts. Face à Melilla (D3 espagnole) en Coupe du Roi, il a choisi de titulariser Isco pour la première fois alors qu’il n’était seulement entré en jeu qu’à 4 reprises (94 minutes de temps de jeu au total depuis l’arrivée de Solari). Il lui a surtout donné le brassard de capitaine, alors que plusieurs cadres étaient laissés au repos. De son côté, le natif d’Arroyo de la Miel a parfaitement répondu sur le terrain. Disponible, il s’est comporté en vrai leader, même si certains diront que l’opposition n’était pas très relevée. Il a été souvent dans les bons coups, il a pris en main le jeu en distribuant de nombreux caviars et il a montré la marche à suivre tout comme Marco Asensio, également très bon durant ce match. Au final, Isco a terminé la rencontre en marquant deux buts.

Il n’avait d’ailleurs plus trouvé le chemin des filets depuis le 19 septembre et son but face à l’AS Roma en Ligue des Champions. Une prestation saluée du côté de la presse espagnole. Du côté de Marca, on a titré après la rencontre : “Isco et Asensio n’ont pas raté le coche”. AS, pour sa part, a affirmé : “Isco et Asensio demandent pardon”. Les deux hommes ont été clairement au-dessus durant la rencontre et ils ont certainement marqué des points auprès de Santiago Solari. Ce dernier a apprécié la réponse d’Isco comme il l’a avoué en conférence de presse. « Je suis très content pour lui. J’avais de la peine qu’il ne marque pas sur la frappe détournée par le gardien. Je suis heureux pour lui, pour Asensio, pour Vinicius. Ils ont tous les capacités pour être titulaires. Sinon, ils ne seraient pas ici. Ensuite, je dois choisir ». Et il avait choisi de faire confiance à l’Espagnol aujourd’hui. Une main tendue à destination d’Isco qui n’a pas manqué l’occasion de la saisir et de montrer que le Real Madrid peut encore compter sur lui.

Lien Officiel Source – Lire l’article

vous pourriez aussi aimer
consectetur quis, velit, ipsum dolor. lectus Aenean elit. pulvinar accumsan nec