A place where you need to follow for what happening in world cup

quel avenir pour James Rodriguez ?

36

Le bonheur n’est pas toujours dans le prêt. Le 11 juillet 2017, le Bayern Munich a obtenu le prêt de James Rodriguez pour deux saisons. Une opération assortie d’une option d’achat de 42 millions d’euros. Propriété du Real Madrid, le Colombien a vécu une première saison globalement satisfaisante puisqu’il a terminé l’année avec 8 buts en 46 rencontres toutes compétitions confondues. Il est donc resté pour entamer un nouvel exercice, bien que Marca ait parlé au mois de juillet de sa volonté de retourner au sein de la Casa Blanca. Une information qui avait été démentie par Gestifute, la société qui gère les intérêts de l’ancien joueur de l’AS Monaco. Karl-Heinze Rummenigge avait mis un terme à ces spéculations en indiquant le 25 juillet : « Nous avons toujours le contrat de prêt d’un an. Et puis nous avons cette clause de 42 millions d’euros que nous tenons aujourd’hui avec une grande certitude ». Le club est d’ailleurs sur la même longueur d’onde que James qui a confié dans la foulée. « J’imagine très bien rester plus longtemps à Munich. Le Bayern est un grand club. Et la Bavière m’a fait confiance l’année dernière ».

Mais des nuages sont venus assombrir cette belle relation. Car cette saison, l’histoire d’amour entre le Colombien et les Munichois est loin d’être au beau fixe. Envoyé régulièrement sur le banc par Niko Kovac, le footballeur âgé de 27 ans, entré en jeu lors de 4 des 7 premiers matches qu’il avait joués en début de saison, n’a pas vraiment apprécié. Et il l’a fait savoir à son coach tout d’abord. Début octobre, il avait piqué une colère dans les vestiaires du Bayern Munich, lassé de son nouveau statut. Kicker avait révélé qu’il aurait menacé de partir et lâché au sujet de Kovac : « on n’est pas à Francfort ici ! ». Début novembre, ce fut au tour du directeur sportif, Hasan Salihamidzic, d’avoir une altercation avec le Colombien. Enervé car il n’était pas titulaire, le joueur avait refusé de serrer la main à son dirigeant. Ce dernier l’avait d’ailleurs mal pris et avait menacé le footballeur : « tu es en train de faire une erreur », lui avait-il dit. Après tous ces épisodes, James Rodriguez a reçu le coup de grâce le 14 novembre puisqu’il s’est blessé.

Vers un départ du Bayern Munich cet été ?

Son club avait indiqué : « Le Bayern devra se passer de James Rodríguez lors des prochaines semaines. Le Colombien s’est déchiré le ligament du genou gauche à l’entraînement mardi. Cela a abouti à des examens de la part du médecin du club, Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt. Le genou de James est immobilisé pendant dix jours, après quoi il commencera une thérapie et une rééducation ». Fin d’année 2018 pour le joueur des Cafeteros. Absent des terrains depuis le 3 novembre (70 minutes jouées contre Fribourg), il a retrouvé la compétition le 18 janvier. Après avoir démarré sur le banc, ce qui n’a pas manqué d’être souligné par la presse allemande, il est entré et a joué 13 minutes face à Hoffenheim. Au total cette saison, le joueur qui voudrait être fixé sur son sort en est à 12 matches toutes compétitions confondues (3 buts). Sa situation interpelle forcément puisqu’il joue toujours sa place. Ce que n’avait pas démenti Kovac. « Bien sûr, James joue son avenir. Toute personne souhaitant avoir un contrat de travail avec son club doit montrer ses performances. C’est à lui de montrer qu’il appartient à l’équipe. Il veut rester. Il l’a déjà dit lors d’une visite de fan-club. Il est très motivé et concentré. Il peut toujours nous aider avec sa qualité ».

À moins qu’il n’aille aider d’autres formations. Car plusieurs clubs suivraient son cas. Arsenal, Tottenham mais également la Juventus, où son agent Jorge Mendes aurait eu un rendez-vous, seraient intéressés. Un retour au Real Madrid a également été évoqué. Notre correspondant allemand Lukas Hörster nous fait un large point sur le sujet. « C’est possible que James Rodriguez retourne là-bas cet été. Mais durant ce mercato d’hiver, ça semble impossible. Le Bayern peut l’acheter 42 millions d’euros, mais ils ne sont pas sûrs de le faire. Niko Kovac n’est pas un grand fan de James car il est lent et pas vraiment fort en défense. Son concurrent est Thomas Müller. Techniquement, il est loin des capacités de James, mais il est une légende au Bayern Munich et il travaille dur défensivement. Selon moi, James est l’un des joueurs les plus talentueux de l’équipe. Il a la meilleure vision de jeu. Mais Kovac préfère des joueurs qui courent plus. L’année dernière avec Jupp Heynckes, James était l’un des meilleurs joueurs du Bayern. Mais il n’est pas heureux cette saison avec son rôle. Je pense qu’actuellement il partira cet été. Mais ce serait une grosse erreur de la part du Bayern Munich selon moi ». À l’heure actuelle, la tendance est donc à un départ. D’autant que son père adoptif a entrouvert la porte aux Merengues hier. Mais un retour au Real Madrid, où la concurrence est féroce, paraît également difficile. La suite au prochain épisode.

Lien Officiel Source – Lire l’article

vous pourriez aussi aimer
Praesent suscipit at libero. vulputate, Sed consequat. venenatis, elit.