A place where you need to follow for what happening in world cup

Une première historique pour le Stade Rennais contre le Bétis Séville – Ligue Europa

3

Dernier représentant français en Ligue Europa, le Stade Rennais va disputer le premier seizième de finale européen de son histoire jeudi face aux Espagnols du Betis Séville.

C’est un rendez-vous avec l’histoire qui attend les joueurs du Stade Rennais jeudi au Roazhon Park face au Betis Séville (à 18h55), pour le premier seizième de finale européen des Rouge et Noir. Les hommes de Julien Stéphan seront les porte-drapeaux de leur ville, de toute la Bretagne et même de la France du football, puisque les Rennais sont les derniers représentants français en Ligue Europa (il reste encore le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions). Une pression supplémentaire dont a conscience le jeune M’Baye Niang, 24 ans mais un des rares joueurs rennais expérimentés sur la scène européenne avec Hatem Ben Arfa et Clément Grenier : «On donnera le maximum pour représenter le club et la France», déclarait-il solennellement en conférence de presse. L’ambiance promet d’être particulièrement chaude dans un stade de 29 000 places qui affiche complet, avec 1500 supporters andalous attendus (Les supporters rennais devraient être le double dans une semaine au stade Benito Villamarin… qui est deux fois plus grand que le Roazhon Park). Mais l’entraîneur breton entend s’appuyer sur cette l’énergie du public en excluant toute sorte de pression : «Plus que de la pression, c’est un honneur et une récompense.»

« Pas terminé après le match aller quoi qu’il arrive »

Julien Stéphan

Le résultat du match aller sur sa pelouse sera bien entendu déterminant pour le Stade Rennais, surtout face à une équipe du Betis qui n’a perdu qu’un seul de ses treize derniers matches à domicile. Et encore, c’était face aux ogres du Real Madrid (2-1, le 13 janvier) ! Mais Julien Stéphan rappelait que les matches européens à élimination directe possèdent une saveur toute particulière. «Il va y avoir deux manches et quatre mi-temps minimum, prévient l’entraîneur rennais. À chaque mi-temps, on peut adapter notre comportement. Ça ne sera pas terminé après le match aller quoi qu’il arrive. Il faudra forcément préparer le match retour et peut-être même au-delà des deux mi-temps du match retour…»

Les anciens Parisiens Jesé et Lo Celso dans le groupe

Le club andalou ne participe qu’à sa deuxième campagne européenne, mais ils n’a perdu qu’un seul de ses dix matches joués à l’extérieur ! Le Betis Séville a l’habitude de monopoliser le ballon avec un style de jeu qui fait l’admiration du technicien breton : «Ils ont la cinquième plus grande possession de balle d’Europe en moyenne par match, rappelait-il. Et quand on les regarde jouer, c’est plaisant à voir.» Une équipe sévillane solide et technique donc, qui s’est pourtant désagrégée le week-end dernier sur la pelouse du onzième Leganès (3-0), malgré la première titularisation de l’ancien joueur du Paris Saint-Germain Jesé (arrivé au mercato d’hiver) et de son ex-coéquipier Lo Celso (prêté par le PSG cet été), tous les deux ménagés en fin de match dimanche. Le pilier défensif Marc Bartra sera par contre le grand absent des Verdiblancos, après s’être à nouveau plaint de la cuisse. Un coup dur pour les hommes de Quique Setien !

Benjamin André rétabli

Côté rennais, le capitaine Benjamin André sera finalement apte et très vraisemblablement titulaire. Un temps incertain après sa blessure face à Lille en Coupe de France la semaine dernière, le capitaine breton espère pouvoir évoluer au milieu de terrain avec Benjamin Bourigeaud, qui ne s’est pas entraîné mercredi avec ses coéquipiers et qui ne testera sa cheville que jeudi matin. L’effectif rennais a tout de même quoi qu’il arrive fière allure avec également le magicien Hatem Ben Arfa, la fusée Ismaïla Sarr et le puissant M’Baye Niang pour mettre le feu aux poudres face au Betis Séville…



Lien Officiel Source – Lire l’article

vous pourriez aussi aimer
risus. non eleifend id Praesent ipsum dolor velit, vulputate, quis,