A place where you need to follow for what happening in world cup

Comment le PSG encaisse ses buts – Foot

43


Foot


Ligue 1

Publié le

Meilleure défense du Championnat, le PSG a toutefois des failles. Bordeaux, qui reçoit le leader dimanche (21 heures), pourrait avoir la bonne idée de les exploiter.

Football - Ligue 1 - Alphonse Areola a encaissé deux buts à Nîmes. ( S.Boué/ L'Equipe)

Alphonse Areola a encaissé deux buts à Nîmes. ( S.Boué/ L’Equipe)

Beaucoup de penalties encaissés

Sur les 15 buts encaissés par le PSG depuis le début de saison, il y a pas moins de six penalties, soit 40 %. Alphonse Areola et Gianluigi Buffon n’en ont arrêté aucun. La recrue Thilo Kehrer est à l’origine de deux d’entre eux, à cause d’un tacle et d’une main, tout comme Thiago Silva, pour une faute sur le Nîmois Valls et une mésentente avec Buffon à Naples, Callejon étant pris en sandwich par les deux qui ne sont pas parlés.

Sinon, Tuchel, réputé pour sa rigueur tactique, peut déplorer trois buts dont l’origine est une perte de balle à 20-25 mètres des buts. Le premier but que le PSG a concédé cette saison est le fruit d’un ballon perdu par le jeune Colin Dagba à l’entrée de la surface à Guingamp (1-3). En Ligue des champions, les buts de Firmino (Liverpool) et Marin (Belgrade) ont également profité de la patate chaude. Point commun à ces trois buts : ils sont tous venus du côté gauche parisien.

La perte de balle de Colin Dagba a profité au Guingampais Marcus Coco, le but ayant au final été marqué par Nolan Roux.

Trois temps faibles

Le Paris-SG est friable particulièrement à trois moments du match. Deux fois au mitan de chaque période et aussi en toute fin de match, lors du temps additionnel. S’il a déjà encaissé deux buts dans le premier quart d’heure (3e et 12e, contre Reims et Rennes), le club de la capitale a souvent flanché entre la 20e et la 36e minute. En L 1, Roux (20e) et Mangani (22e) ont trouvé la faille à ce moment-là. En C 1, Insigne (29e), Sturridge (30e) et Milner (36e) ont profité d’un relâchement aux alentours de la demi-heure de jeu pour faire mouche. Si Paris a pris la bonne habitude de ne pas encaisser de but au retour des vestiaires, la défense s’est fissurée à cinq reprises dans le deuxième tiers-temps de cette seconde période (62e, 63e, 71e, 74e et 77e). Et en fin de partie, Paris a cédé deux fois, par le Red Firmino (90e+2) et le Lillois Pépé (90e+3), deux buts qui n’ont toutefois pas eu d’impact sur le score final.

Solide en L 1, friable en C 1

Depuis le début de la saison, le PSG a disputé 20 matches (14 en L 1, cinq en C 1 et le Trophée des champions) et a encaissé 15 buts, soit en moyenne un but toutes les 114 minutes. La solidité défensive de l’équipe parisienne est surtout vraie en Championnat (un but pris toutes les 180 minutes), car en Ligue des champions, cela tourne à un but encaissé toutes les… 56 minutes. En cinq sorties européennes, Paris a toujours encaissé au moins un but, contre huit clean sheets sur les pelouses de l’Hexagone.

Buffon plus étanche

Thomas Tuchel entretient un savant turn-over avec ses gardiens. Après quatre mois de compétition, Areola et Buffon ont chacun disputé dix matches. Bilan : le Français a encaissé neuf buts, l’Italien six. Areola prend donc un but en moyenne toutes les 100 minutes quand Buffon en prend un en moyenne toutes les 150 minutes. Il faut noter que le bilan d’Areola est plombé par les trois buts encaissés par Liverpool à Anfield (3-2), les deux à domicile face à Naples (2-2) et les deux à Nîmes (2-4). Buffon, lui, n’a jusqu’ici pas pris plus d’un but par match.


David Michel



Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
eleifend consequat. felis pulvinar neque. elit. et, libero adipiscing odio