Hommage à Sala : La LFP justifie ses sanctions à l’encontre de Nantes – Ligue 1

4

Mercredi, la Ligue de football professionnel (LFP) avait sanctionné le club de Loire-Atlantique pour une utilisation de fumigènes lors de l’hommage rendu à Emiliano Sala. Une décision qu’elle a défendu ce jeudi.

«L’utilisation d’engins pyrotechniques dans les stades est interdite par la loi. Les engins pyrotechniques sont extrêmement dangereux (ils peuvent brûler jusqu’à 1.700 degrés) et provoquent chaque saison des blessures parfois très graves pour ceux qui les utilisent et les personnes à proximité.» La loi et l’esprit de la loi. Ce jeudi, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de marcher sur un fil en justifiant sa sanction contre le FC Nantes – pour usage de fumigènes lors des hommages rendus à Emiliano Sala face à Saint-Etienne et Nîmes – en s’appuyant sur les textes. Stricto sensu ?

Un barème de sanction réduit 

Pas totalement puisque la LFP précise ensuite : «Après avoir entendu le FC Nantes, qui a déjà pris des mesures tangibles pour identifier les personnes qui ont allumé ces fumigènes, et apprécié le contexte particulier de la rencontre Nantes – Saint-Etienne, la commission de discipline de la LFP, qui agit en toute indépendance, a sanctionné le club d’une amende réduite par rapport au barème habituel.» Soit une amende totale de 21.000 euros qui se divise ainsi : 16.500 d’euros d’amende pour «usage d’engins pyrotechniques et jets d’objets» lors du match contre l’AS Saint-Etienne le 30 janvier, et 4.500 euros pour ceux utilisés face à Nîmes. Une ristourne qui ne semble s’être s’appliquée que face à la formation gardoise puisque les 16.500 euros d’amende face aux Verts correspondent à la moyenne plutôt haute appliquée en la matière.



Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

mattis Sed elit. eget id, Donec ut