A place where you need to follow for what happening in world cup

l’AS Saint-Etienne fait craquer le FC Nantes

6

Réagir et rebondir. Une semaine après sa courte défaite au Groupama Stadium contre l’Olympique Lyonnais (0-1) dans le derby, l’AS Saint-Etienne devait se reprendre ce vendredi soir face au FC Nantes en ouverture de la 15e journée de Ligue 1. D’autant plus que mardi soir, le club stéphanois a dit au revoir à la Coupe de la Ligue suite à une défaite contre Nîmes en seizième de finale (1-1, 2 t.a.b à 4). Il fallait donc s’imposer pour les Verts, qui visaient ainsi la cinquième place avec autant de points que Montpellier (3e) et le LOSC (4e). De son côté, le FC Nantes voulait aussi renouer avec la victoire après deux matches nuls en championnat, et ainsi prendre provisoirement la 8e place. Jean-Louis Gasset alignait son 4-2-3-1 avec Hamouma plutôt que Monnet-Paquet. En face, Vahid Halilhodzic optait pour un 4-5-1 avec Evangelista, Kwateng et Waris.

Dans un Chaudron loin d’être rempli à ras bord, les Verts prenaient les commandes de cette rencontre, avec plusieurs possessions face à des Canaris en place. Mais sur la pelouse, les visiteurs se procuraient la première occasion par l’intermédiaire de Sala. Le meilleur buteur de cette Ligue 1 (à égalité avec Mbappé, 11 réalisations) plaçait une belle frappe enroulée qui frôlait l’équerre de Ruffier, surpris sur ce coup (9e). Malgré cette alerte, les hommes de Jean-Louis Gasset poussaient mais Khazri et les Verts ne créaient pas le danger sur coup-franc (17e, 19e, 21e). Cabella tentait derrière sa chance, sans réussite (27e), alors que l’ASSE affichait plus de 60% de possession de balle à la demi-heure de jeu. Servi dans de bonnes conditions, Subotic ne cadrait pas non plus sa tentative (33e), et les deux formations étaient dos à dos à la pause (0-0).

Wahbi Khazri régale !

Au retour des vestiaires, le rythme de la rencontre était plus élevé. Le ballon passait rapidement d’un camp à l’autre, mais le FCN devait changer de gardien. Blessé, Tatarusanu laissait sa place à Dupé (50e). Et sur son premier dégagement, la gardien nantais était contré par Khazri qui marquait. Un but gag finalement refusé pour une main de l’international tunisien (51e). De l’autre côté, Boschilia obligeait Ruffier à sortir une belle parade (53e). Les deux équipes jouaient tous les coups à fond, et la plus grosse occasion stéphanoise arrivait à la 58e minute. Lancé par Khazri, Debuchy repiquait dans l’axe et décochait une frappe du gauche qui finissait au-dessus du but de Dupé (58e). La réponse nantaise intervenait juste derrière. Sur un coup-franc, Pallois n’avait plus qu’à ajuster sa tête au deuxième poteau, mais l’ancien Bordelais trouvait le petit filet extérieur (61e). Jean-Louis Gasset lançait alors Beric à la place de Diony (63e), un choix plus que payant quelques instants plus tard.

Car après une frappe non cadrée de Gabriel Silva (69e), l’attaquant slovène délivrait l’ASSE. Après avoir fait la différence, Salibur ajustait son centre et Beric plaçait une tête imparable (73e, 1-0), marquant ainsi son premier but de la saison en championnat. Avec ce but d’avance, les Verts semblaient plus libérés et Khazri mettait les siens à l’abri d’une bien belle manière. L’international tunisien se chargeait d’un coup-franc à l’entrée de la surface et envoyait le ballon au fond des filets d’une frappe puissante (84e, 2-0). Après ce superbe coup-franc, Kolodziejczak enfonçait le clou avec un coup de tête sur corner (90e, 3-0). Le score ne bougeait plus ensuite. L’ASSE renouait donc avec la victoire et prenait provisoirement la cinquième place (26 points), à égalité avec Montpellier (3e) et le LOSC (4e). Le FC Nantes enchaînait un troisième match sans succès et restait dixième avant le reste de cette journée.

Lien Officiel Source

vous pourriez aussi aimer
commodo lectus neque. elit. ipsum tristique