Nîmes, Lala, Pépé : les stats à connaître avant la 26e journée de L1 – Ligue 1

3

Nîmes et son attaque en feu, Kenny Lala qui peut marquer l’histoire récente de la L1, le petit trou d’air de Nicolas Pépé… voici les stats à retenir avant la 26e journée de L1.

Lala, un record en vue

Déjà en vue la saison passée, Kenny Lala est en train de devenir l’une des belles révélations de ce championnat. Le latéral strasbourgeois brille par son apport offensif. Grâce à ses buts (4), mais surtout ses passes décisives (8). Alors qu’il reste encore 13 journées de championnat, il a déjà égalé le meilleur total sur une même saison d’un défenseur depuis que la LFP recense les passes décisives (2007/08). Christophe Jallet (en 2009/10 avec le PSG) et Henri Bedimo (en 2013/14 avec Lyon) sont les deux seuls joueurs à vocation défensive à avoir atteint ce total. Lala aura, lui, encore l’occasion de l’améliorer.

Pépé, légère baisse de régime

L’homme le plus décisif de Lille cette saison connaît un petit coup mou. Nicolas Pépé, déjà auteur de 16 buts et 8 passes décisives cette saison en L1, n’a pas été décisif lors de ses 2 derniers matches de L1. Rien d’inquiétant en soi. Même plutôt banal pour la majorité des joueurs. Mais suffisamment rare le concernant pour être souligné. Ce n’est que la troisième fois cette saison qu’il connaît une telle disette. Il n’a d’ailleurs pas connu la passe de trois depuis près d’un an. C’était en mars-avril 2018.

Nîmes, un promu très offensif

Avec 36 points après 25 journées, Nîmes est déjà tout proche d’avoir assuré son maintien dans l’élite en vue de la saison prochaine. Une performance que le club doit notamment à sa belle réussite sur le plan offensif. Le club gardois possède la 6e meilleure attaque du championnat. Plus marquant encore, avec 37 buts inscrits, l’équipe de Bernard Blaquart détient le deuxième meilleur total d’un promu à ce stade de la compétition au XXIe siècle, derrière le Monaco de 2013/14 (41 buts), alors armé pour jouer les premiers rôles du championnat.

Un duel Congré-Abdelhamid

panoramic_fplos17022019_047

Dans ce Montpellier-Reims de la 26e journée de Ligue 1, on aura un œil attentif sur deux joueurs en particulier. L’un de chaque côté. Daniel Congré pour le club héraultais, et Yunis Abdelhamid du côté de la formation champenoise. Car il s’agit de deux des trois joueurs de champ qui ont disputé, jusqu’ici, l’intégralité de toutes les journées de championnat (avec le Bordelais Jules Koundé). Soit 2250 minutes jouées. L’un des deux cèdera-t-il du terrain à l’occasion de cette confrontation ?

Rennes-Marseille, un scenario à rebondissements ?

C’est une donnée à avoir en tête si, à un moment de la partie, Rennes prend l’avantage face à l’OM. Car un retournement de situation pourrait ne pas apparaître comme surprenant. L’OM est l’équipe qui gagne le plus de points après avoir été menée au score cette saison en L1 (14). Tandis que le SRFC est celle qui en perd le plus après avoir mené (20). Petit bémol cependant, depuis la prise de fonction de Julien Stéphan, Rennes l’a toujours emporté en championnat dès lors que l’équipe s’est retrouvée en tête au tableau d’affichage.

Caen, une situation très inquiétante

Avant de se rendre à Toulouse ce dimanche, Caen se retrouve dans une situation très critique. Les Normands sont la seule formation qui n’a pas encore connu la victoire en L1 en 2019 (5 défaites puis 1 nul). Plus ennuyeux encore, l’équipe n’a pas réussi à trouver le chemin des filets lors de chacune de ses 5 dernières rencontres de L1. Soit la pire série de l’histoire du club dans l’élite. Cela représente la bagatelle de 55 tirs tentés sans marquer depuis le but de Casimir Ninga contre Lille le 11 janvier dernier.

Monaco revigoré en février

panoramic_lmona16022019_013

Au moment d’affronter Lyon, Monaco n’a peut-être jamais été dans d’aussi bonnes dispositions. Le club de la Principauté reste sur trois matches de L1 sans défaite (2 victoires, 1 nul). Pas grand-chose en soi mais c’est pourtant la plus longue invincibilité de l’ASM cette saison dans notre championnat. Cette série a d’ailleurs permis à l’équipe de s’extirper de la zone des trois derniers pour la première fois depuis la 6e journée. Le club était alors 16e avant de s’enfoncer dans la zone rouge, dès la journée suivante et pendant près de cinq mois.



Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

libero quis Nullam ipsum tristique pulvinar Donec elit. venenatis, velit,