Polémique, une dictature de Nasser Al-Khelaïfi dénoncée.

49

Mécontent du traitement que subit le PSG dans les colonnes de L’Equipe, Nasser Al-Khelaïfi a déclaré le journal sportif indésirable lors des conférences de presse de son écurie. Une décision qui fait beaucoup jaser dans le milieu de la presse.

Hermel : « les dirigeants du PSG n’aiment que la presse qui applaudit toutes ses décisions. »

Dans les colonnes du journal madrilène AS, Frédéric Hermel, journaliste français résident en Espagne, n’a pas du tout épargné les dirigeants du Paris Saint-Germain. En effet, revenant sur le conflit entre l’écurie de Nasser Al-Khelaïfi et L’Equipe, le confrère dépeint la direction parisienne comme une dictature et apporte son soutien au média sportif.

« Les dirigeants du PSG n’aiment que la presse qui applaudit toutes ses décisions, ils n’aiment que les journalistes qui voient le verre à moitié plein et ne parlent jamais du négatif », explique Frédéric Hermel.

« Dans les thèmes sensibles, on trouve le problème du club avec le fameux Fair-Play Financier. C’est même ce qui rend le plus nerveux cette institution. À tel point que les responsables du PSG ont débuté, une guerre ouverte et dure contre L’Equipe », a-t-il ajouté.

Poursuivant, Hermel assure que la décision du PSG traduit en fait la crainte d’une sanction de l’UEFA dans le cadre du Fair-Play Financier. « Un non-respect de la liberté d’informer qui a poussé il y a 5 jours plusieurs médias nationaux à signer une pétition. […] La situation est très tendue et le comportement des responsables du club parisien traduit une grande peur de la décision de l’UEFA », a-t-il confié.



Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

commodo Curabitur dapibus felis massa sit Sed