Le PSG réfléchit à un naming du Parc des Princes

5

Publié à 10:24 par Fabien Borne – Édité à 10:36

Le PSG réfléchit à un naming du Parc des Princes

En marge de la présentation du partenariat lucratif avec Accor, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a annoncé que ses équipes réfléchissaient au naming du Parc des Princes.

Voilà une petite confidence qui n’est pas passée inaperçue auprès des supporters parisiens. Dans son entretien très offensif accordé ce samedi au Parisien, dans lequel il a notamment soutenu publiquement Antero Henrique, Nasser Al-Khelaïfi a glissé qu’il envisageait un naming du Parc des Princes pour continuer d’augmenter les revenus de son club.

“Pourquoi pas ? C’est un sujet sur lequel on réfléchit. Tous les clubs ont un naming aujourd’hui”, a-t-il répondu, juste après avoir expliqué que le PSG, en quête perpétuelle de nouveaux revenus, travaillait déjà sur le naming du futur centre d’entraînement du club censé voir le jour à Poissy en 2021 (l’actuel Camp des Loges s’appelle depuis 2013 Centre d’Entraînement Ooredoo) : “On travaille sur les droits de naming, sur le nouveau centre d’entraînement. Et on peut trouver d’autres sponsors.”

>> Ce à quoi pourrait ressembler le maillot du PSG avec son nouveau sponsor

En 2013, le PSG avait prolongé son bail de 30 ans avec la Mairie de Paris pour l’occupation du Parc des Princes. Un accord qui prévoyait notamment la possibilité d’introduire un naming “partiel” de l’enceinte. Concrètement, cela signifie qu’en cas de naming, la mention “Parc des Princes” doit toujours être présente. Le stade parisien ne pourra ainsi jamais s’appeler par exemple “Accor Stadium”, mais obligatoirement “Accor Parc des Princes” (Accor est juste un exemple, cela peut très bien être une autre marque).

En France, plusieurs clubs ont déjà succombé au naming de leur enceinte : Le Mans avec sa MMArena, Nice avec l’Allianz Riviera, Bordeaux avec le Matmut Atlantique, Lyon avec le Groupama Stadium ou encore Marseille avec l’Orange Vélodrome.

City récupère 22 M€ par an avec le naming de son stade

En Europe, certains grands clubs comme Manchester United, le Real Madrid ou le Barça n’ont pas de naming pour leur stade. C’est le cas en revanche de Manchester City avec son Etihad Stadium, d’Arsenal avec l’Emirates Stadium ou encore du Bayern Munich avec l’Allianz Arena et de la Juventus avec l’Allianz Stadium.

Selon l’étude du cabinets d’audit et de conseil KPMG, le naming de stade le plus lucratif d’Angleterre et d’Europe est celui de Manchester City avec Etihad. Un naming qui rapporterait 22 millions d’euros par an aux Citizens pour un contrat d’une durée de 10 ans.

Si les deals de naming sont généralement moins importants que ceux des sponsoring maillots, ils représentent une rentrée d’argent additionnelle non négligeable pour les clubs ambitieux et en retard sur leurs concurrents. Reste un gros point faible, l’impopularité de cette pratique auprès des supporters.



Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

lectus venenatis, Curabitur elit. consectetur sit in commodo odio