le Stade Rennais crée l’exploit sur la pelouse du Betis et rejoint les 8es de finale !

3

Une victoire sinon rien. Telle était la mission du Stade Rennais ce soir sur la pelouse du Betis Séville. Après le nul du match aller (3-3) au Roazhon Park, les Bretons connaissaient leurs obligations pour rejoindre les huitièmes de finale. Pour ce rendez-vous, Rennes alignait Sarr, Niang, Ben Arfa et Hunou devant, tandis que Bourigeaud était titularisé au milieu, tout comme Bensebaini dans le couloir gauche. En face, Lo Celso et Jesé étaient présents, tout comme l’ancien Rémois Mandi. Le début de match était équilibré, et Da Silva intervenait bien sur une frappe de Guardado (11e). Rennes répondait et le centre de Sarr, dévié par ce même Guardado, passait proche de surprendre Joel (21e). Et finalement, Bensebaini délivrait Rennes de la tête sur corner (0-1, 22e). L’Algérie tentait une nouvelle fois sa chance dans la foulée, mais Joel captait (25e), avant qu’en contre, Jesé ne bute lui sur Koubek (27e). Et à la demi-heure de jeu, Rennes doublait la mise ! Ben Arfa décalait Sarr sur la droite, qui tentait sa chance. Sa frappe trop croisée était reprise par Hunou, qui se jetait au second poteau (2-0, 30e).

Mais comme au match aller, le Betis Séville revenait juste avant la pause. Canales partait dans le couloir gauche et trouvait Lo Celso au second poteau, qui réduisait le score (1-2, 41e). Au retour des vestiaires, les Andalous accéléraient et Loren butait sur Koubek (50e). Canales (54e) et Jesé (57e) faisaient passer un nouveau frisson dans la surface bretonne, face à une équipe rennaise qui ne cessait de reculer. Le joueur prêté par le PSG passait une nouvelle fois proche d’en profiter, mais Koubek sortait un nouvel arrêt (66e). Si Ben Arfa ne parvenait pas à se montrer dangereux, Bourigeaud allumait une mine des trente mètres que Joel repoussait difficilement (70e). Le Betis continuait d’accélérer et Koubek, encore lui, captait une tentative du capitaine Joaquin (77e). Rennes passait proche de tuer le match mais Niang tergiversait et Ben Arfa butait sur Joel (86e). Les espaces s’ouvraient et Niang crucifiait le Betis dans les dernières secondes d’une frappe croisée (1-3, 90e+4). Les Bretons réalisaient l’exploit de l’emporter sur la pelouse du Betis Séville, et rejoignent ainsi les huitièmes de finale de la Ligue Europa !

Revivez le film de la rencontre sur notre live.

Chelsea et l’Inter qualifiés, le carton de Prague à Genk

De son côté, l’Inter Milan affrontait le Rapid de Vienne. Après leur succès au match aller (1-0), les Nerazzuri commençaient leur match tambour battant et Vecino concluait au second poteau d’une frappe croisée (1-0, 11e). Dans la foulée, Ranocchia doublait la mise d’une jolie volée du droit à l’entrée de la surface (2-0, 18e). Un succès rapidement construit, ponctué de buts de Perisic (3-0, 80e) et Politano (4-0, 87e) qui permettait à l’Inter de rejoindre les huitièmes de finale. Autre favori en lice ce soir, Chelsea, qui recevait sur sa pelouse Malmö. Forts d’un succès au match aller (2-1), les Blues voulaient confirmer et se relancer après leur récente défaite contre Manchester United. Dans une première mi-temps à leur avantage, les joueurs de Chelsea peinaient à se montrer dangereux. Et finalement, au retour des vestiaires, Giroud concluait une belle contre-attaque, parfaitement servi par Willian (1-0, 55e). Dans la foulée, Barkley voyait son but refusé pour un hors-jeu (64e). Benftsson était expulsé pour les Suédois (73e) et Barkley sanctionnait d’un coup-franc lumineux (2-0, 74e). En fin de match, Hudson-Odoi y allait de son but (3-0, 84e). Chelsea s’imposait logiquement et validait son billet pour les huitièmes de finale.

Après avoir remporté le match aller en Turquie (2-1), Benfica voulait confirmer son succès contre Galatasaray. Et dans une rencontre sans but, ce sont donc les Portugais qui validaient leur ticket pour le tour suivant. Incapable de marquer à l’aller contre Krasnodar (0-0), le Bayer Leverkusen voulait profiter de jouer à domicile pour prendre le meilleur sur les Russes. Et en fin de match, ce sont les Russes qui prenaient les devant grâce à Suleymanov (0-1, 85e). Mais immédiatement, Aranguiz égalisait dans ce match (1-1, 87e). Insuffisant puisque le but à l’extérieur permettait aux Russes de rejoindre les huitièmes. Accroché en Grèce par le Dynamo Kiev, l’Olympiakos devait impérativement marquer pour espérer rejoindre les huitièmes de finale. Mais à la demi-heure de jeu, le club ukrainien ouvrait le score grâce à Sol, qui coupait un centre fort de Mykolenko (1-0, 32e). Un succès suffisant pour rejoindre le tour suivant. Enfin, Genk et le Slavia Prague s’affrontaient dans la dernière affiche de la soirée. Après le score nul et vierge de l’aller (0-0), les Belges ouvraient le score grâce à Trossard, qui profitait d’une énorme erreur du portier adverse, parti à l’abordage (1-0, 10e). Mais le Slavia Prague revenait et Coufal marquait de la tête après un ballon mal repoussé par le gardien de Genk (1-1, 23e). Au retour des vestiaires, Traoré donnait même l’avantage aux visiteurs (1-2, 54e), avant que Skoda n’inscrive un troisième but (1-3, 64e). L’attaquant tchèque s’offrait même un doublé dans la foulée, scellant le sort de cette rencontre (1-4, 69e) et qualifiant les siens pour le tour suivant.

Les résultats du soir :

- Benfica 0-0 Galatasaray

- Betis 1-3 Rennes : Lo Celso (41e) pour le Betis ; Bensebaini (22e), Hunou (30e), Niang (90e+4) pour Rennes.

- Chelsea 3-0 Malmö : Giroud (55e), Barkley (74e), Hudson-Odoi (84e) pour Chelsea.

- Dynamo Kiev 1-0 Olympiakos : Sol (32e) pour Kiev.

- Genk 1-4 Slavia Prague : Trossard (10e) pour Genk ; Coufal (23e), Traoré (54e), Skoda (64e, 69e) pour le Slavia Prague.

- Inter 4-0 Rapid Vienne : Vecino (11e), Ranocchia (19e), Perisic (80e) et Politano (87e) pour l’Inter.

- Leverkusen 1-1 Krasnodar : Aranguiz (87e) pour Leverkusen ; Suleymanov (85e) pour Krasnodar.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

ut sed sem, vel, non tempus Praesent nunc Curabitur Donec odio Phasellus