A place where you need to follow for what happening in world cup

Maurizio Sarri fait face à ses premières difficultés

26

Jusque-là, le début de Chelsea version Maurizio Sarri était quasi parfait. Invaincu en championnat pendant quasiment 4 mois, le club anglais a réussi à valider facilement son ticket pour les 16es de finale de League Europa. Malgré quelques difficultés parfois pour concrétiser les occasions devant, le jeu est au rendez-vous. Et même si tout n’est pas parfait, le Chelsea de l’entraîneur italien prend forme doucement. Mais depuis le retour de la trêve internationale, les Blues ont beaucoup plus de mal à enchaîner les résultats, montrant également un problème dans le jeu.

Le nul concédé le 11 novembre dernier à domicile face à Fulham aurait dû mettre la puce à l’oreille. De retour en Premier League deux semaines plus tard, Chelsea a connu sa première défaite sur la pelouse de Wembley face à Tottenham. Un revers 3-1 logique compte tenu du pauvre niveau affiché par certains cadres. Dix jours plus tard, et malgré une victoire poussive contre Fulham (2-0), c’est Wolverhampton qui a fait chuter 2-1 des Blues un peu remaniés. « Je savais que, tôt ou tard, nous ferions face à des difficultés », a admis le coach italien face à la presse ce vendredi, à la veille d’un choc face au leader Manchester City (match à suivre sur notre site à partir de 17h30).

Sarri n’a jamais battu Guardiola

L’équipe marque clairement le pas depuis quatre matches de championnat et la voilà déjà à 10 points des Citizens. Une défaite demain et il faudra faire quasiment une croix sur le titre en Premier League en mai prochain. « Quand on change de façon de jouer, de style de jeu, on doit changer aussi la mentalité. Il faut changer la mentalité chez 25 personnes, alors ce n’est pas rapide. C’est très difficile », s’est défendu Sarri alors qu’il reconnaît ne pas avoir la méthode pour être le premier à faire tomber Manchester City en championnat. « Je ne sais pas (…). J’ai perdu chacun de mes matches contre Guardiola alors je ne sais pas. Vous n’avez qu’à demander à quelqu’un d’autre. »

Chelsea ne s’avance pas en favori, surtout maintenant, alors que les choses sérieuses commencent. De quoi donner des maux de crâne à l’ancien entraîneur de Naples, qui souhaite qu’on le juge sur le long terme. « Aujourd’hui, ils sont meilleurs que nous mais notre objectif final est d’être la meilleure équipe en Europe. Nous devons travailler, nous devons nous améliorer. En 90 minutes, tout est possible. Nous savons que ce sera très difficile mais nous devons y croire. Ce n’est vraiment pas facile de répondre. Nous n’avons pas réagi en équipe, à 11. Mais de 11 façons différentes. C’est donc un gros problème. Nous n’avons pas été capables d’avoir la détermination pour gagner le match. » Face au meilleur collectif d’Angleterre, Sarri attendra forcément une réponse mentale, mais aussi et surtout une réponse d’équipe.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
elit. eget sem, Phasellus Donec odio