Mercato : Les joueurs qui pourraient rapporter gros à l’OM cet hiver

42

L’Olympique de Marseille  pourrait vendre cet hiver, notamment si le club veut pouvoir acheter sans être menacé par le fair-play financier. Qui pourrait rapporter gros à l’OM ? Voici une liste des joueurs qui pourraient faire rentrer de l’argent dans les caisses phocéennes en cas de vente. 

Précision importante : certains joueurs ont une forte valeur marchande mais les probabilités d’une vente cet hiver sont quasiment nulles car Marseille n’aurait aucun intérêt à s’en séparer. Ceux-là, même s’ils coûtent cher, ne figurent logiquement pas dans la liste ci-dessous.

C’est le cas par exemple de Florian Thauvin. Bien que n’étant pas toujours performant dans le jeu, il reste le meilleur buteur de l’équipe et compense à lui seul le manque de réussite des deux buteurs attitrés. Même réflexion pour Luiz Gustavo, plus en difficulté cette saison mais qui reste un cadre important de l’équipe : il ne sera pas vendu cet hiver.

1. Dimitri Payet (mais la vente est peu probable)

Il avait fait une excellente deuxième partie de saison à l’OM la saison dernière. Majestueux en Europa League, performant en Ligue 1, il était aux portes de l’Équipe de France et de la coupe du monde avant sa blessure. Aujourd’hui le Réunionnais n’est plus que l’ombre de lui-même.

Il a beaucoup moins de volume de jeu et ne semble pas toujours vouloir se démener pour l’équipe.

Marseille ne devrait à priori pas le vendre, lui qui est peut-être le seul vrai numéro 10 du club.

En revanche, s’il figure dans ce top, c’est parce que des clubs chinois et d’Arabie Saoudite se pencheraient sur l’international Français, ce qui signifie certainement la perspective d’un gros chèque. Selon les proches de Payet, il ne serait pas intéressé par un départ cet hiver.

Marseille souhaite sûrement que Payet se réveille avant tout, mais qui sait en cas d’offre alléchante… rien n’est impossible en football. Sa valeur est en tout cas estimée à 20 millions d’euros sur Transfermarkt mais il faut considérer que les offres venant de Chine ou du Moyen-Orient sont souvent surévaluées.

2. Morgan Sanson

Un temps annoncé sur la liste des joueurs sur le départ, Morgan Sanson a été prolongé récemment par la direction phocéenne. Est-ce pour le vendre plus cher ? #TechniqueAulas

Au fil des saisons, celui que l’on annonçait comme un grand talent en devenir, y compris pour atteindre l’Équipe de France, peine à s’imposer. Ses dernières prestations d’ailleurs ne sont pas bonnes (Europa League, Ligue 1, Coupes…). Sanson a le défaut de faire pas mal de mauvais choix, de ne pas lever la tête après ses contrôles et de perdre beaucoup de ballons.

En témoigne – entre autre – son match catastrophique contre l’équipe bis du PSG cette saison, durant lequel il a lancé à lui seul quatre contre-attaques adverses, dont une fatale qui aura profité à Kylian Mbappé, plombant les espoirs marseillais. Défensivement il fait les efforts avec de nombreuses courses mais se disperse souvent.

Sanson est pourtant capable d’être décisif, notamment à la passe avec sa qualité de centre et son sens du but. Il garde quand même une sacré cote, parfois incompréhensible, auprès des supporters marseillais qui le qualifiaient comme étant un des meilleurs depuis le début de la saison. Peut-être est-ce parce qu’il “mouille le maillot” ?

 En tout cas ces éléments peuvent jouer en faveur de sa valeur marchande, qui est estimée à 22 millions d’euros sur Transfermarkt ! Suffisant pour convaincre l’OM ? Avant cette saison, des rumeurs l’envoyaient à Manchester United pour 50M€, qui sait.

Mais sera-t-il vendu ? Marseille a du mal au milieu de terrain et a besoin de relayeurs, c’est d’ailleurs le poste initial de l’ancien Montpellierain. On ne sait jamais, Sanson fait en tout cas partie des joueurs qui peuvent rapporter gros à l’OM. 

3. Valère Germain OU Kostas Mitroglou

Si un attaquant doit être vendu, c’est certainement l’un ou l’autre. Ils ont inscrit 3 buts chacun depuis le début de la saison. Maigre bilan. 

La dernière prestation de Germain contre Andrézieux en Coupe de France a été calamiteuse, il aura raté une talonnade à deux mètres des cages. Il a du mal à gagner des duels et à exister à la pointe de l’attaque olympienne. 

Pour le Grec, il a perdu petit à petit du volume de jeu, et s’il fait un point d’appui correct, il est beaucoup trop lent dans l’organisation offensive marseillaise où il n’est pas efficace.

Les deux joueurs sont estimés à 10 millions d’euros chacun, bien que Mitroglou puisse jouir de son statut d’international pour peut-être surévaluer légèrement son prix par rapport à Valère Germain. Difficile à croire toutefois vu le rendement du Grec à l’OM cette saison.

4. Clinton N’Jie

Mais quel joueur bizarre. Il avait montré de belles choses la saison dernière, offrant de la vitesse, des solutions dans ses appels et de la profondeur. N’Jie était avant tout utilisé comme supersub. Contre Salzbourg en demi-finale aller de l’Europa League où il fait basculer la rencontre, contre Paris en 2017 où il s’arrache pour donner la balle de but à Thauvin, ou encore cette saison où il réduit de très belle manière le score face à Lyon. 

Mais le Camerounais est tellement inconstant, provoquant les moqueries des supporters par ses maladresses, notamment face au but où il peut manquer de sang-froid. Incapable de confirmer sur la durée, Clinton est annoncé sur la sortie. 

Combien pourrait-il être vendu ? Tottenham lui avait fait confiance mais il ne s’est pas imposé. Un autre grand club pourrait-il parier sur le joueur de 25 ans ? Sa valeur est estimée à environ 7M€.

5. Les indésirables de l’OM… à très faible valeur marchande

Ici il est question des joueurs de l’OM qui n’ont vraisemblablement plus leur avenir au club.

C’est le cas de Grégory Sertic, Rolando, ou encore Tomas Hubocan. Pas performants ou peu utilisés, difficile de les imaginer empiler une saison de plus à Marseille.

Grégory Sertic est pisté par Nantes mais devra faire des efforts sur son salaire, lui qui pourrait entrer dans une transaction comprenant Lucas Lima faisant le chemin inverse. Le défenseur Hubocan est lui sur les tablettes de Trabzonspor, le club turc chez qui il avait été prêté la saison passée.  

Ils ne devraient pas rapporter beaucoup, une poignée de millions d’euros tout au mieux, ce qui devrait néanmoins alléger un peu la masse salariale.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

adipiscing consectetur nec odio tristique ut Donec leo. ut Aliquam leo risus