A place where you need to follow for what happening in world cup

Real Madrid : les notes du match

3

Dans le cadre du huitième de finale aller de la Ligue des champions, l’Ajax Amsterdam recevait le Real Madrid à la Johan Cruijff Arena. Pour cette affiche entre deux clubs prestigieux habitués aux joutes continentales, les deux entraîneurs alignaient quasiment leur meilleur onze. Côté Ajax, Erik Ten Hag optait pour un 4-3-3 avec les titularisations notamment de De Ligt et Frenkie de Jong. Solari s’appuyait également sur un 4-3-3 et devait composer avec l’absence de Raphaël Varane grippé. Vinicius Junior était aligné aux côtés de Karim Benzema et Gareth Bale en pointe. Les premiers instants du match furent compliqués pour les Merengues qui se faisaient bouger par leur adversaire. Il fallait attendre la sixième minute pour entrevoir la première opportunité du Real Madrid. Sur une contre attaque menée par Modric, Bale se retrouvait décalé à l’entrée de la surface, mais la frappe enveloppée du Gallois n’inquiétait pas Onana.

L’Ajax répliquait deux minutes plus tard avec Ziyech à la baguette qui alertait Mazraoui dont la frappe passait juste à côté des buts de Courtois (9e). Les hommes de Solari sortaient enfin la tête de l’eau sur un contre mené par Vinicius sur la gauche. L’ailier brésilien décochait une belle frappe détournée en corner par Onana (14e). L’Ajax manquait de peu l’ouverture du score. Sur un ballon perdu par Reguilon, le ballon revenait sur Tadic dont la volée touchait le poteau de Courtois (26e). Les vagues néerlandaises reprenaient de plus belle après la demi-heure de jeu. David Neres sur la gauche trouvait Van de Beek qui décalait Ziyech dont la frappe était repoussée par Courtois (36e). Le portier belge était sauvé par la VAR qui annulait l’ouverture du score signée Tagliafico (37e). Juste avant la pause, Schöne sur coup-franc obligeait Courtois à s’employer (45+2).

Benzema débloque la situation

Au retour des vestiaires, le Real Madrid revenait avec de meilleures intentions. Sur la droite, Modric d’une inspiration géniale décalait Carvajal, dont le centre arrivait sur Benzema. L’attaquant français au six mètres voyait sa tentative sauvée miraculeusement sur sa ligne par Onana (51e). Le match s’emballait et David Neres bien lancé par Van de Beek, butait sur Courtois (52e). Les Merengues ouvraient le score à l’heure de jeu. Bien lancé par Modric côté gauche, Vinicius débordait et repiquait au centre avant de servir Benzema. Le buteur tricolore ajustait Onana d’une frappe somptueuse dans la lucarne (0-1, 59e). L’Ajax tentait le tout pour le tout en fin de match. David Neres lançait dans la surface Dolberg dont la frappe s’envolait dans les travées de la Johan Cruijff Arena (74e). La formation néerlandaise finissait par recoller au score.

Sur une récupération de De Jong, David Neres sur la gauche débordait et centrait au point de penalty pour Ziyech qui du plat du pied ajustait Courtois (1-1, 75e). Les hommes de Santiago Solari essayaient d’accélérer le jeu en fin de match. A l’entrée de la surface, Asensio décochait une lourde frappe bien captée par Onana (81e). Mais le Real Madrid assénait le coup de grâce dans les derniers instants du match. Sur un ballon récupéré par Casemiro, le milieu brésilien décalait sur la droite Carvajal qui centrait pour Asensio qui devançait Onana pour le deuxième but (1-2, 87e). Dans les ultimes secondes, David Neres lançait Dolberg qui perdait son duel face à Courtois (90+3). Grâce à ce succès étriqué, le Real Madrid prenait une sérieuse option sur la qualification.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L’homme du match : Neres (7) : l’ailier brésilien a été virevoltant dans son couloir. Il a alterné entre les deux côtés, et a donné du fil à retordre à Carvajal et Reguilón. Il s’est même offert une belle occasion, mais sur son mauvais pied, il a buté sur Courtois (52e). Finalement, son abnégation s’est montrée payante puisqu’il a été lancé par De Jong avant de trouver Ziyech en retrait sur l’égalisation (75e). Un très bon match pour le jeune brésilien qui a été dans tous les bons coups offensifs de son équipe.

AFC Ajax :

- Onana (5) : l’ancien portier du FC Barcelone a d’abord capté une frappe de Bale (6e) avant de claquer en corner une tentative de Vinicius (14e). Il est resté vigilant sur une frappe du Gallois (31e), avant de sortir le grand jeu face à Benzema (50e). Finalement, le Français l’a battu d’une frappe imparable (59e). Il s’est fait peur, surpris par un gobelet (79e), avant de capter une frappe d’Asensio (81e). En fin de match, l’Espagnol a conclu du gauche un bon travail de Carvajal. Frustrant pour l’ancien catalan.

- Tagliafico (5) : le latéral argentin a cru être le héros de la soirée. Sur un corner et après une tête de son capitaine repoussée par Courtois, il a surgit pour placer sa tête et ouvrir le score (37e). Finalement, l’arbitre a refusé pour un hors-jeu plus que litigieux. Dans la suite du match, il a eu plus de mal face aux accélérations madrilènes. Le second but vient de son côté, avec un bon travail de Carvajal.

- De Ligt (6) : le capitaine de l’Ajax a été très costaud en charnière centrale où Karim Benzema n’a pas existé dans le premier acte. Il a buté sur Courtois avant que Tagliafico ne marque, un but finalement refusé (37e). Finalement, il n’a rien pu faire sur l’ouverture du score madrilène et n’a pas réussi à dégager le centre fuyant de Carvajal pour Asensio sur le deuxième but.

- Blind (4,5) : l’ancien pensionnaire d’Old Trafford a formé une charnière très solide avec son jeune coéquipier, à l’image d’un bon retour face à Benzema (19e). Offensivement, il a tenté sa chance mais elle a été déviée par la défense madrilène (36e). Cependant, il n’a pas pu intervenir dans les pieds de Vinicius sur l’ouverture du score du Real Madrid (59e), et il n’a pas non plus coupé le centre de Carvajal (87e).

- Mazraoui (5) : le latéral marocain a été très actif dans son couloir droit, où il a beaucoup apporté offensivement à l’image d’une frappe trop croisée (8e). Cependant, il a souvent été pris dans le dos par la vitesse de Vinicius, ce qui s’est avéré fatal puisque Benzema a ouvert le score (59e). Il a bien combiné avec Ziyech dans son couloir.

- Schöne (5,5) : le Danois s’est montré costaud au milieu de terrain où il a beaucoup participé au jeu. Il a trouvé Tadić lorsque ce dernier a buté sur le poteau (25e), avant de trouver Courtois sur sa route (45e+2). En seconde période, il a continué d’apporter avant d’être remplacé par Dolberg (72e), qui s’est immédiatement montré mais sa frappe s’est envolée en tribunes (74e). Dans les dernières secondes, il a eu la balle de match mais a buté sur Courtois (90e+2).

- De Jong (6,5) : la nouvelle recrue du FC Barcelone a justifié ce soir le prix de son transfert. Il a été très important, touchant énormément de ballons et jouant avec peu de touches de balle. Excellent, il a parfaitement lancé Neres sur l’égalisation des siens. Malheureusement, il n’a pas pu empêcher le Real Madrid de frapper par deux fois. Un score frustrant au vue de la performance du jeune milieu de terrain hollandais.

- Van de Beek (6) : le milieu de 21 ans a eu plusieurs bons coups à jouer dans le cœur du jeu (5e, 32e, 35e), et ses passes tranchantes ont fait mal aux défenseurs espagnols (comme à la 52e pour Neres). Défensivement, il a beaucoup apporté à Frenkie de Jong, mais lui non plus n’a pas réussi à empêcher la réussite du Real Madrid.

- Ziyech (5,5) : l’international marocain va sûrement nourrir des regrets. Après une première frappe non cadrée (4e), il a buté sur Courtois, mettant trop de temps à réaliser son enchaînement alors qu’il s’est présenté seul face au Belge (35e). Son coup-franc a été tranquillement capté par l’ancien portier des Blues (70e), avant qu’il ne trouve le chemin des filets après un super travail de Neres (75e). Son premier but après 30 frappes dans cette compétition cette saison.

- Tadić (4) : l’ancien joueur de Southampton a eu des bons coups à jouer ce soir. Il a trouvé le montant de Courtois après une bonne anticipation de Schöne (25e), avant d’être sanctionné d’un hors-jeu litigieux sur l’ouverture du score de Tagliafico (37e). Son enchaînement dans la défense avant la pause n’a pas été récompensé (42e). En deuxième mi-temps, il n’a pas réussi à se montrer dangereux, réalisant plusieurs mauvais choix. Face à Sergio Ramos, il a eu du mal à exister au fur et à mesure de la rencontre.

- Neres (7) : voir ci-dessus.

Real Madrid

- Courtois (6) : le portier belge sauve les siens en gagnant son duel face à Ziyech (36e). Le Diable Rouge est sauvé par la VAR sur le but de Tagliafico (37e). Très sûr dans son intervention sur le coup-franc de Schöne (45+2). Le gardien des Merengues effectue une intervention salvatrice sur un duel face à David Neres (52e). Il ne peut que constater les dégâts sur l’égalisation de Ziyech (75e). L’ancien gardien de Chelsea est décisif en gagnant son duel face à Dolberg dans les ultimes secondes (90+3).

- Reguilon (5,5) : comme ses partenaires, son entame fut laborieuse. Se fait prendre par la vitesse de Mazraoui sur la frappe du latéral marocain (9e). Beaucoup mieux au fil du match où il s’est permis quelques montées. Son repli défensif n’a pas toujours été très bon. Il perd un ballon qui aurait pu provoquer l’ouverture du score de Tadic (26e). Très discret dans le second acte. Il vient couper trop tardivement sur l’égalisation de Ziyech (75e).

- Ramos (5) : le capitaine madrilène a essayé d’éteindre l’incendie au plus fort de la domination de l’Ajax. En difficulté dans les duels et les relances. Pris de vitesse par Tadic au moment de la frappe du Serbe (26e). Sa première période fut compliquée. Beaucoup plus à son avantage au retour des vestiaires, où son sens du placement et sa qualité dans l’anticipation lui ont permis d’amener de la sérénité à sa défense. Il se situe trop loin de l’action pour intervenir sur l’égalisation de Ziyech (75e). Averti à la 89e, le défenseur central manquera le match retour.

- Nacho (3,5) : titularisé à la place de Raphaël Varane, le défenseur central a subi les vagues de l’Ajax pendant dix minutes. Plus à son avantage par la suite dans les duels et la lecture du jeu avant d’être dans le dur juste avant la pause. Une rencontre difficile pour le remplaçant du champion du monde français.

- Carvajal (5,5) : en souffrance sur son côté face au virevoltant David Neres, le latéral droit espagnol a réalisé une entame compliquée. Après une légère accalmie, le défenseur ibérique est retombé dans ses travers juste avant la pause. Dépassé par les événements, il a souvent été pris de vitesse. Dans le second acte, il se met en évidence sur sa première montée du match en adressant un excellent centre pour Benzema (51e). Le numéro deux du Real adresse une nouvelle passe décisive sur le deuxième but d’Asensio (87e).

- Kroos (3,5) : ballotté physiquement dans le premier quart d’heure, le milieu allemand a bien réagi en essayant d’orienter le jeu. A disparu des radars après la demi-heure de jeu. Une prestation insipide pour l’intéressé.

- Casemiro (4,5) : le milieu brésilien a éprouvé les pires difficultés à exister lors du premier quart d’heure comme l’ensemble de ses partenaires. Il s’est bien ressaisi par la suite même si il a éprouvé quelques soucis dans l’impact physique. On ne l’a pas trop vu dans le second acte jusqu’à sa sa superbe ouverture pour Carvajal qui provoque le deuxième but du Real (87e).

- Modric (5) : le milieu croate a laissé passer l’orage dans les premières minutes avant de porter le jeu de son équipe vers l’avant avec plus ou moins de réussite. S’est montré très discret après la demi-heure de jeu. Son inspiration géniale permet à Carvajal de se trouver en bonne position sur son centre pour Benzema (51e). L’international croate distille un excellent ballon côté gauche pour Vinicius, qui provoque le premier but madrilène (59e). Sa mauvaise passe met en difficulté Lucas Vazquez qui perd le ballon sur l’égalisation de Ziyech (75e).

- Vinicius (6) : le jeune brésilien est précieux pour les siens par sa faculté à percuter et à accélérer dans son couloir gauche. Sa frappe détournée en corner par Onana aurait mérité meilleur sort (14e). Nettement moins en vue dans la suite du premier acte. Sur une accélération foudroyante, la pépite brésilienne désarçonne l’arrière-garde néerlandaise avant de servir Karim Benzema sur l’ouverture du score (59e). Remplacé à la 80e par Mariano Diaz qui ne s’est pas montré en dix minutes passées sur le terrain.

- Benzema (5,5) : l’attaquant français est venu prêter main forte à ses partenaires au cœur du jeu. Sa qualité technique dans les transmissions reste appréciable. Véritable point d’ancrage, il est capable de créer le décalage en une passe. Il s’est éteint très rapidement dans le premier acte. Le buteur des Merengues manque une belle opportunité sur un excellent centre de Carvajal (51e). Ce dernier ne gâche pas sa deuxième opportunité du match en ajustant Onana d’une frappe imparable dans la lucarne (0-1, 59e). Remplacé sur blessure à la 71e par Asensio qui s’est montré entreprenant avec notamment une belle frappe bien captée par Onana (81e). Récompensé de sa belle activité par le but vainqueur en fin de match (87e).

- Bale (5) : l’ailier gallois n’a pas hésité à venir aider ses partenaires en défense. Il s’est montré dangereux avec une frappe enroulée bien captée par Onana (6e). L’ancien joueur de Tottenham s’est montré impliqué dans les tâches défensives même si il fut peu tranchant offensivement dans le premier acte. Remplacé à la 61e par Lucas Vazquez relativement discret. Averti à la 83e.

Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
velit, accumsan elit. sem, pulvinar ut dapibus neque. libero. Praesent efficitur. Donec