Tuchel tacle les supporters avant PSG-OM : «On sait qu’ils sont déçus, on a compris» – Ligue 1

3

Remonté contre une éventuelle grève des encouragements et les critiques de certains anciens joueurs, le coach parisien a répondu aux questions de la presse ce samedi, à la veille du Classique face à l’OM.

Sur le groupe pour Marseille : «Edinson Cavani (hanche), Julian Draxler (cuisse) et Neymar (pied) sont blessés et ne sont pas disponibles pour Marseille. Les autres sont aptes. Neymar ? Il est avec nous tous les jours, il s’entraîne, il fait des courses et se sent bien mais on doit être attentif et on ne peut prendre aucun risque. C’est nécessaire qu’il continue ses soins avec notre kiné et le docteur. C’est bien parce qu’il est avec nous chaque jour et ça change des choses parce que c’est bien qu’il soit avec nous. Une date de retour ? Non, j’ai fait cela avec Edi, j’ai été trop confiant et après, je mets la pression sur le staff et les joueurs… Pour moi, il peut jouer demain, mais ce n’est pas possible. Si je dis qu’il peut revenir dans deux, quatre ou huit semaines, on ne va pas arrêter de me poser la question… On doit être patient. On l’est avec Ney, avec le staff médical, parce que c’est important. Il doit se sentir confortable pour faire son retour.»

Sur les clés du succès contre l’OM : «Ils sont en forme, ils ont gagné plusieurs matches et ont des résultats en ce moment. Ils ont gagné en qualité et en confiance, et pour ces raisons, ce sera un match très difficile, ce sera nécessaire de jouer à notre meilleur niveau. Ils ont beaucoup de qualités individuelles offensivement. Ils ont souvent joué en 4-4-2 dernièrement et ont eu des résultats. Je ne sais pas s’ils joueront de nouveau en 4-4-2 demain (dimanche), mais ils ont joué avec quatre joueurs offensifs ces derniers temps, Ocampos et Thauvin sur les côtés et Balotelli et Germain devant, et c’était très dangereux. Ce sera nécessaire d’être attentif. Ils font beaucoup de centres, beaucoup de joueurs dans la surface. On doit défendre en étant attentif, défendre très haut pour contrôler les contres, mais aussi être très attentif aux centres. C’est notre objectif de contrôler le match, de donner le rythme et de jouer avec beaucoup de confiance pour continuer à gagner.»

Sur une réaction d’orgueil attendue face à l’OM (après MU) : «On a fait beaucoup de bonnes choses devant nos supporters, c’est une très bonne saison pour nous. On a connu une défaite contre Manchester, c’est très triste pour nous et nos supporters. C’est clair. On peut comprendre (leur déception)… En même temps, si on peut gagner demain, ça ne changera pas le fait qu’on ne jouera pas les quarts de la Ligue des champions… On a joué chaque match complètement pendant toute la saison. On joue pour gagner tous les matches dans un club comme le PSG. Il y a de grands matches de championnat dans une saison. Un match contre l’OM, c’est très important, un grand match, spécial. On le sait. Mais on reste calme. On était calme avant le match à Marseille et on a pu gagner là-bas (victoire 2-0). On a pu sentir que c’était très bien pour nous, une belle victoire. C’est du passé. On a un match demain. Et à mon avis on est prêt pour ce match.»

«J’espère qu’ils changeront d’avis et pousseront dès la première minute parce que c’est nécessaire» 

Thomas Tuchel sur une grève des encouragements

Sur la grève des encouragement annoncée par le Collectif Ultras Paris : «Honnêtement, si quelques supporters font cela, je serais triste parce que ce n’est pas mérité. Je sais qu’ils sont tristes, en colère, déçus, je le sais. Mais nous sommes les plus tristes, les plus déçus, le staff et les joueurs. Ce n’est pas possible qu’on soit silencieux pendant 10 minutes. On doit jouer pendant 90 minutes, à notre meilleur niveau. On a besoin de nos supportes. Dans un match comme ça, c’est important qu’on ait une ambiance pour nous pousser et nous donner confiance. Une grève des encouragements, pourquoi ? A cause de l’utilisation de la VAR dans les dernières minutes (contre United) ? On accepte tout. Mais on a parlé (avec les supporters) et à mon avis, ce n’est pas mérité et ça n’aide pas. On sait qu’ils sont déçus. Ce n’est pas n’est pas nécessaire de nous le montrer encore et encore, on a compris. Tout le monde doit comprendre qu’on est les plus déçus. Nous, l’équipe et le staff, nous nous sentons ensemble avec les supporters. Ce n’est pas comme s’il y avait l’équipe et le staff d’un côté, les supporters de l’autre. On est ensemble. Pour cela, j’espère qu’ils changeront d’avis et pousseront dès la première minute parce que c’est nécessaire, c’est le sport. On a tout fait (contre MU), c’était un accident. On doit recommencer. On a gagné à Dijon (victoire 4-0 mardi dernier). Et maintenant on ne peut pas toujours montrer (sa colère), c’est mon avis.»

Sur les anciens Parisiens qui critiquent un manque de caractère au PSG : «J’imagine que ceux qui disent cela n’ont jamais perdu… C’est très facile de dire cela, mais je dois défendre mon staff et mon équipe. En Allemagne, c’est la même chose. C’est toujours le caractère… Je suis ici depuis un peu plus de six mois. Et ce n’est pas mon avis parce qu’on a montré notre qualité, notre caractère, à Naples, contre Belgrade, contre Liverpool… On a montré à Old Trafford (victoire 2-0), on a gagné contre Marseille et presque chaque match en Ligue 1… Ce ne sont pas des joueurs qui ont gagné la Ligue des champions, non ? S’ils avaient gagné la C1, OK, qu’ils viennent pour nous aider pour nous améliorer, mais ce n’est pas le cas…»

Sur sa prolongation de contrat : «On est en discussions, on avait parlé avant le match contre Lille (2 novembre), on n’a pas trouvé d’accord. Mais on parle. J’avais dit que ce n’était pas possible de parler entre les matches contre Lyon et Marseille, trop de matches, pas possible de se concentrer sur cela. Une trêve arrive (après l’OM) et ce sera l’occasion de continuer les discussions, et on va le faire au calme, tranquille.»

Sur Mario Balotelli : «Avec lui, ils ont un joueur qui est toujours dans la surface, ils font beaucoup de centres, c’est un joueur clé de leur attaque, un point de fixation qui est toujours dangereux, souvent au deuxième poteau sur les centres. Son arrivée a changé beaucoup de choses pour eux, on doit être attentif. (…) Craindre l’OM avec Balotelli ? Ce n’est pas question de les craindre. On a du respect, c’est nécessaire dans le foot. On l’a montré pendant toute la saison. On doit avoir du respect pour cette équipe parce qu’ils sont dans une bonne phase. Mais je ne peux pas parler de ce qu’il a apporté, changé en termes de mentalité ou de confiance. Ils ont un bon entraîneur, c’est une bonne équipe, avec de beaucoup de qualité. Dans des phases difficiles, c’est nécessaire de gagner pour enclencher une dynamique positive et gagner encore, avoir de la confiance. Je ne sais pas si Balotelli est le joueur clé qui leur a donné cela, si c’est autre chose. Mais je m’attends à un match serré et très difficile. C’est bien parce que c’est un grand challenge, c’est un défi. Et mon équipe est toujours partante pour de grands matches à la maison, où on est confortable, c’est bien.»

Propos recueillis en conférence de presse



Lien Officiel Source – Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.

accumsan risus. sem, ut ut Curabitur justo